Au Canada l'épidémie d'infections à Vibrio parahaemolyticus touche 4 provinces Médecine des voyages

Publié le 17 oct. 2020 à 21h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a annoncé qu'elle enquêtait sur une épidémie d'infections à Vibrio parahaemolyticus, signalée en septembre dans le Nouveau-Brunswick (nouvelle n°16402 du 25 septembre 2020), survenant maintenant dans quatre provinces.

Sur la base des résultats des enquêtes menées jusqu'à présent, l'exposition aux mollusques a été identifiée comme une source probable de l'épidémie. De nombreuses personnes malades ont déclaré avoir mangé des mollusques, principalement des huîtres crues, récoltés dans les eaux côtières de l'est, avant que leur maladie ne se déclare.

En date du 14 octobre 2020, il y a 21 cas confirmés de maladie à Vibrio parahaemolyticus dans les provinces suivantes : Saskatchewan (1), Québec (7), Nouveau-Brunswick (10) et Île-du-Prince-Édouard (3). Les personnes sont tombées malades entre début juillet et mi-septembre 2020. Une personne a été hospitalisée. Aucun décès n'a été signalé. Les symptômes d'une infection à Vibrio parahaemolyticus peuvent comprendre une diarrhée aqueuse, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements, une fièvre, des céphalées et une diarrhée sanglante.

Source : Outbreak News Today.