Cas humain de grippe porcine A(H1N1) en Allemagne Médecine des voyages

Publié le 22 mai 2022 à 15h38

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le 11 mai 2022, l'Allemagne a notifié à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) un cas humain confirmé en laboratoire de grippe porcine A(H1N1)v en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l'ouest de l'Allemagne.

Le patient est un adulte âgé de 30 à 40 ans, qui a été détecté dans le cadre d'une surveillance sentinelle de routine de la grippe. Le 21 mars, le cas a développé des symptômes de syndrome grippal, notamment de la fièvre, de la toux, des maux de gorge, des maux de tête et des douleurs musculaires. Le 24 mars, un échantillon d'écouvillon nasal a été prélevé et le 29 mars, le virus de la grippe A a été détecté. L'échantillon a été testé par RT-PCR au Centre national de la grippe à l'Institut Robert Koch en Allemagne. Le 5 mai, le séquençage du génome entier a mis en évidence un virus A(H1N1)v du porc de type aviaire eurasien. Une caractérisation plus poussée du virus est en cours.

Le cas n'a pas été hospitalisé et s'est rétabli depuis. Bien que le cas n'ait pas eu de contact direct avec des porcs, la personne vivait dans une région comptant de nombreuses exploitations porcines et avait des contacts qui étaient des éleveurs de porcs.  

Aucun autre cas n'a été signalé en relation avec ce cas et le patient s'est entièrement rétabli. Bien que des infections par la variante A(H1N1) du virus se produisent occasionnellement, elles sont toujours considérées comme un événement rare et inhabituel.

Les virus de la grippe porcine :

Ils n'infectent normalement pas l'homme. Cependant, des infections humaines sporadiques par des virus de la grippe qui circulent normalement chez les porcs et non chez l'homme ont été observées. Lorsque cela se produit, ces virus sont appelés "virus variantes".

Les infections par les virus A(H3N2)v et A(H1N1)v ont été principalement associées à une exposition prolongée à des porcs lors de foires agricoles. Une propagation interhumaine limitée de ce virus a également été détectée dans le passé (Iowa, Virginie occidentale), mais aucune propagation soutenue ou communautaire n'a été identifiée à ce jour.

Bien que rare, la grippe peut se transmettre des porcs aux humains et des humains aux porcs. Il est important que les personnes qui ont des contacts avec les porcs prennent des mesures pour réduire la propagation des virus de la grippe entre les porcs et les humains :

  • N'apportez pas de nourriture, de boisson ou d'autres objets dans les zones réservées aux porcs et ne mettez rien dans votre bouche dans ces zones.
  • Évitez tout contact étroit avec des porcs qui semblent ou agissent mal, ou dont on sait ou soupçonne qu'ils sont malades. Cela implique de réduire au minimum les contacts avec les porcs et de porter des équipements de protection individuelle tels que des vêtements de protection, des gants et des masques qui couvrent la bouche et le nez lorsque le contact est nécessaire. Appelez un vétérinaire si vous suspectez une maladie chez les porcs.
  • Lavez-vous souvent les mains avec du savon et de l'eau courante avant et après une exposition aux porcs. Si vous ne disposez pas de savon et d'eau, utilisez un produit de friction pour les mains à base d'alcool.
  • Évitez tout contact avec les porcs si vous présentez des symptômes de grippe.

 

Source : Organisation Mondiale de la Santé (OMS).