Nouveaux cas de rage humaine en Afrique du Sud Médecine des voyages

Publié le 2 juin 2022 à 09h40

Biographie

Médecin biologiste.

En Afrique du Sud, l'Institut national sud-africain des maladies transmissibles (NICD) a signalé trois nouveaux cas confirmés de rage humaine au cours du mois dernier, ce qui porte à sept le nombre total de cas dans le pays à ce jour.

Les derniers cas ont été signalés dans le Limpopo (n=2) et le Cap oriental (n=1).

Les sept cas confirmés jusqu'au 20 mai proviennent du Cap oriental (n=3), du Limpopo (n=3) et du KwaZulu-Natal (n=1).

Les cinq cas de rage signalés ici pour la période du 21 avril au 20 mai 2022 concernaient des enfants âgés de 2 à 14 ans. Dans quatre de ces cas, des antécédents de morsure de chien ont été signalés. Dans un cas, les antécédents d'exposition ne sont pas clairs. Dans trois des cas, aucune prophylaxie post-exposition à la rage n'a été demandée ou fournie et dans les deux autres cas, la vaccination a été effectuée sans immunoglobuline antirabique.

En plus des cas confirmés, quatre cas probables de rage humaine sont enregistrés cette année dans la province du Cap-Oriental. En outre, deux décès survenus dans la province du Cap-Oriental ont été signalés comme des cas probables de rage, mais ils n'ont pas pu être confirmés par des tests de laboratoire.

Source : Outbreak News Today