Description

Vaccin méningococcique polyosidique des groupes A, C, W135 et Y non conjugué

Classe

Inerte
- Polyosidique non conjugué

Forme et présentation

Poudre et solvant pour solution injectable. 

La poudre est blanche. 

Le solvant est transparent et incolore.

Composition

Après reconstitution, 1 dose (0,5 ml) contient :

  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe A             50 µg
  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe C             50 µg
  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe Y             50 µg
  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe W135      50 µg

Excipients : 

  • Poudre : Saccharose, trométamol.
  • Solvant : Chlorure de sodium, eau pour préparations injectables

Ce produit contient 77 micromoles de sodium par dose.

Indications

Immunisation active des adultes, adolescents et enfants de 2 ans et plus contre la maladie méningococcique invasive due aux méningocoques des groupes A, C, W135 et Y.

MENCEVAX doit être utilisé selon les recommandations officielles.

Posologie

Une seule dose (0,5 ml).

Les sujets restant exposés à un risque accru de maladie méningococcique invasive peuvent être revaccinés (voir persistance de la réponse immunitaire dans la rubrique "Pharmacodynamie"). Les intervalles de revaccination doivent être conformes aux recommandations officielles.

Population pédiatrique

La sécurité et l’efficacité de MENCEVAX n’ont pas été établies chez les enfants de moins de 2 ans.

Mode d'administration

MENCEVAX est uniquement destiné à l’injection sous-cutanée profonde.

Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients.

Hypersensibilité après une précédente administration de MENCEVAX.

Comme pour tout autre vaccin, l’administration de MENCEVAX doit être différée chez les sujets souffrant d'une affection fébrile aiguë. La présence d'une infection mineure, par exemple un rhume, n'est pas une contre-indication à la vaccination.

Mises en garde et précautions d'emploi

Comme pour tout vaccin injectable, il est recommandé d'avoir à sa disposition un traitement médical approprié pour le cas où surviendrait une éventuelle réaction anaphylactique après administration du vaccin.

Une syncope (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, comme réaction psychogène à l’injection avec une aiguille. Ceci peut s’accompagner de plusieurs signes neurologiques comme un trouble transitoire de la vision, des paresthésies et des mouvements tonico-cloniques des membres durant la phase de récupération. Il est important que des mesures soient mises en place afin d’éviter des blessures en cas d’évanouissement.

La vaccination doit être précédée d’une étude des antécédents médicaux (en particulier en ce qui concerne une vaccination antérieure et la survenue éventuelle de réactions indésirables) ainsi que d’un examen clinique

MENCEVAX ne peut en aucun cas être administré par voie intravasculaire ou par voie intradermique.

MENCEVAX confère une protection contre Neisseria meningitidis appartenant aux groupes A, C, W135 et Y. Une protection ne peut être garantie chez chaque sujet vacciné. 

Le vaccin peut ne pas induire une réponse immunitaire protectrice chez les sujets immunodéficients.

Les polyosides des groupes C, W135 et Y sont faiblement immunogéniques chez les enfants de moins de 24 mois. Le polyoside du groupe A induit une réponse en anticorps chez les enfants à partir de l’âge de 6 mois. Cependant, la réponse est inférieure à celle observée chez des sujets plus âgés et peut être transitoire.

Le polyoside du groupe C peut induire une hyporéponse immunologique à des doses ultérieures de vaccin polyosidique C ou de vaccin méningococcique conjugué du groupe C. La pertinence clinique de ce phénomène reste inconnue.

Chez les sujets restant exposés à un risque élevé de maladie méningococcique due aux groupes A, C, W135 et Y, une revaccination doit être envisagée selon les recommandations officielles (voir rubrique "Pharmacodynamie").

Le solvant de ce vaccin contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par dose, c.-à-d. qu'il est essentiellement "sans sodium".

Interactions

Il n'existe aucune donnée sur l'administration concomitante de MENCEVAX avec d'autres vaccins. Lorsque l'administration concomitante d'autres vaccins injectables ne peut être évitée, ceux ci doivent être adminsitrés en des sites d'injection différents.

Grossesse

Il existe des données limitées sur l'utilisation de MENCEVAX chez la femme enceinte. Les études chez l’animal sont insuffisantes pour permettre de conclure sur la toxicité sur la reproduction. 

MENCEVAX doit être utilisé durant la grossesse seulement quand cela est clairement nécessaire, et que les avantages possibles l’emportent sur les risques potentiels pour le fœtus.

Allaitement

On ne sait pas si MENCEVAX est excrété dans le lait maternel.

MENCEVAX doit être utilisé durant l’allaitement seulement si les avantages possibles l’emportent sur les risques potentiels.

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Le profil de sécurité présenté ci-dessous est basé sur les données issues des études cliniques au cours desquelles plus de 2 200 patients ont reçu Mencevax ACWY.

Les effets indésirables les plus souvent rapportés ont été la douleur au site d’injection, la rougeur au site d’injection, l’irritabilité, la somnolence, les céphalées et la fatigue.

Les effets indésirables survenus pendant ces études ont été rapportés dans les 48 heures après la vaccination.

Liste des effets indésirables

Les effets indésirables considérés comme ayant une relation causale possible avec la vaccination ont été répertoriés selon leur fréquence comme suit :

Très fréquent : ≥ 1/10
Fréquent : ≥ 1/100, < 1/10
Peu fréquent : ≥ 1/1000, < 1/100

Essais cliniques :

Troubles du métabolisme et de la nutrition

  • Fréquent : Diminution de l’appétit

Affections psychiatriques

  • Très fréquent : Irritabilité

 Affections du système nerveux

  • Très fréquent : Somnolence, céphalées
  • Peu fréquent : Vertiges, hypoesthésie

Affections gastro-intestinales

  • Fréquent : Symptômes gastro-intestinaux tels que nausée, vomissement et diarrhée

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : Douleur et rougeur au site d’injection, fatigue
  • Fréquent : Fièvre, gonflement au site d’injection
  • Peu fréquent : Anesthésie au site d’injection et hématome au site d’injection

Expérience post-commercialisation :

Affections du système immunitaire

Fréquence inconnu* : Réactions allergiques, incluant des réactions anaphylactiques et anaphylactoïdes

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquence inconnu* : Urticaire, rash, œdème angionévrotique

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Fréquence inconnu* : Arthralgie, raideur musculo- squelettique

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquence inconnu* : Symptômes similaires à un état grippal, frissons

*Comme ces événements ont été rapportés spontanément, il n’est pas possible d’estimer leur fréquence de façon fiable.

Dans une étude de l’OMS effectuée au Ghana, Mencevax ACWY a été administré à 177 adultes. Les réactions indésirables suivantes ont été observées dans cet essai :
Très fréquent : sensibilité à l’endroit de l’injection
Fréquent : induration à l’endroit de l’injection.

Déclaration des effets indésirables suspectés :

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration.

Pharmacodynamie

Données d'immunogénicité

MENCEVAX ACWY induit des anticorps bactéricides contre les méningocoques A,C,W135 et Y.

Dans un essai réalisé au Liban chez 161 sujets âgés de 2 à 30 ans, il a été montré la non infériorité immunologique de la formulation actuelle de MENCEVAX par rapport à la formulation antérieure du vaccin.

L'immunogénicité de la formulation antérieure de MENCEVAX ACWY a été évaluée dans quatre essais cliniques réalisés en Belgique, Liban, Pologne et à Tawain (n= 341) chez les sujets âgés de 2 à 30 ans. Les titres d'anticorps ont été mesurés au moyen du test d'avidité sérique bactéricide (ASB).
La réponse vaccinale était définie soit par séroconversion des sujets initialement séronégatifs (avec un titre ASB inférieur à 1/8=, soit par multiplication par 4 du titre ASB entre la pré et la post vaccination chez les sujets initialement séropositifs. Les pourcentages de sujets répondeurs au vaccin observés dans les  essais cliniques réalisés avec la formulation antérieure ont été les suivants :

- enfants âgés de 2 à 5 ans: groupe A: 69,1%, groupe C: 93,1%, groupe W135: 89,3%, groupe Y: 79,2%

- sujets âgés de 6 à 30 ans: groupe A: 72,2%, groupe C: 95,4%, groupe W135: 92,3%, groupe Y: 81,2%.

Les taux de séroconversion des sujets initialement séronégatifs ont été de 100%, pour les groupes A et Y, et d'au moins 92,9% pour les groupes C et W135.

Le risque de maladie méningococcique est plus élevé chez les individus présentant un déficit en facteurs terminaux du complément (DFTC) en raison de leur incapacité à neutraliser le méningocoque par la voie classique et alternative. Cependant MENCEVAX ACWY induit chez les sujets DFTC, des anticorps contre les polyosides de la capsule de chacun des 4 groupes. En dépit du déficit en complément, on observe une neutralisation des méningocoques ACWY  quand le sérum des sujets DFTC vaccinés avec MENCEVAX ACWY est incubé avec des neutrophiles humains.

Données d'efficacité

En réponse à une épidémie de maladie méningoccique au Burkina Fasso, une campagne de vaccination de masse avec MENCEVAX ACWY a été réalisée chez plus de 1,68 million d'enfants et d'adulte (IC95: 81,8%- 99%) chez les personnes dont la vaccination a été rapportée.

Persistance de la réponse immunitaire

Selon les données issues de la littérature, la persistance de la réponse en anticorps induite par le vaccin dure au moins 3 ans.
Un essai clinique en cours a démontré que 2 ans après la vaccination, 100% des sujets âgés de 18 à 25 ans avaient un titre en anticorps bactéricides > 1/8 contre les méningocoques des groupes A,W135 et Y et 96% pour le groupe C.
Dans un essai réalisé au Ghana chez 177 sujets âgés de 15 à 34 ans, les pourcentages de sujets ayant des titres ASB > 1/8 étaient de 100%, 88,4% et 93,5% respectivement pour les groupes A,C,W135, environ un an après la vaccination par MENCEVAX ACWY.

Dans les essais réalisés parmi les sujets ayant un déficit en complément, les anticorps persistaient pendant 3 ans après vaccination par MENCEVAX ACWY et la revaccination restaurait les concentrations en anticorps.

Conservation

3 ans

A conserver entre 2 et 8°C

Ne pas congeler

A conserver dans l'emballage extérieur d'origine, à l'abri de la lumière.

Après reconstitution, le vaccin doit être utilisé immédiatement. Toutefois, la stabilité chimique et physique en cours d'utilisation a été démontrée pendant 8 heures entre 2 et 8°C. 

Manipulation

Le vaccin doit être inspecté visuellement pour mettre en évidence la présence de toute particule étrangère et/ou tout changement de coloration, avant administration. Dans l'un ou l'autre de ces cas, jeter le vaccin. Le vaccin doit être reconstitué en ajoutant l'intégralité du contenu de solvant dans le flacon contenant la poudre. La poudre doit être complètement dissoute dans le solvant. Le vaccin reconstitué est une solution transparente et incolore. L'administration du vaccin doit être consignée par le médecin sur le carnet de vaccination ou de santé avec le numéro de lot.

Résumé à l'intention du public

http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=62429031&typedoc=N&ref=N0214496.htm