Vaccin recombinant à sous-unité protéique avec adjuvant ASO3, autorisé par la Commission européenne le 10 novembre 2022. Ce vaccin bénéficie d'une autorisation standard de mise sur le marché (par opposition à une autorisation conditionnelle, délivrée notamment par l'EMA pour les premiers vaccins contre la covid 19). Les études réalisées montrent qu'une dose de rappel de VidPrevtyn Beta permet d'obtenir une production plus élevée d'anticorps contre le sous-variant Omicron BA.1 du SRAS-CoV-2 que le vaccin à ARNm Comirnaty. La Haute Autorité de santé n'a pas encore publié de recommandations concernant la place de ce vaccin dans la stratégie nationale de vaccination contre la covid 19, mais la DGS a annoncé le 21 novembre 2022 que ce vaccin pourra être disponible à la commande d'ici mi-décembre 2022.

Description

Vaccin anti-covid 19 recombinant à sous-unité protéique, avec adjuvant ASO3 ; autre dénomination : Sanofi-GSK Recombinant COVID-19 Vaccine.

Classe

Inerte
- Protéique

Forme et présentation

Ce symbole indique que ce vaccin fait l'objet d'une surveillance supplémentaire. Cela permettra d'identifier rapidement de nouvelles informations de sécurité. Il est demandé aux professionnels de santé de signaler tout effet indésirable suspecté.

VidPrevtyn Beta, solution et émulsion pour émulsion injectable.
Vaccin contre la covid 19 (recombinant, avec adjuvant)

La solution d’antigène est un liquide clair et incolore.

L’émulsion contenant l’adjuvant est un liquide laiteux homogène, blanchâtre à jaunâtre.

Nature et contenu de l’emballage extérieur :

VidPrevtyn Beta est présenté sous la forme de :

  • Solution d’antigène de 2,5 mL dans un flacon multidose (verre de type I) avec bouchon (chlorobutyle) et un opercule en aluminium avec capuchon amovible en plastique vert ;
  • Émulsion d’adjuvant de 2,5 mL dans un flacon multidose (verre de type I) avec bouchon (chlorobutyle) et un opercule en aluminium avec capuchon amovible en plastique jaune. 

Chaque boîte contient 10 flacons multidoses d’antigène et 10 flacons multidoses d’adjuvant.

Composition

1. Antigène

Il s’agit de deux flacons multidoses (flacon d’antigène et flacon d’adjuvant) qui doivent être mélangés avant utilisation. Après reconstitution, le flacon de vaccin contient 10 doses de 0,5 mL.

Une dose (0,5 mL) contient 5 microgrammes de protéine Spike du SARS-CoV-2 (souche B.1.351) produite par la technologie de l'ADN recombinant utilisant un système d'expression de baculovirus dans une lignée cellulaire d'insectes issue de cellules Sf9 de la chenille légionnaire d'automne, Spodoptera frugiperda.

L’adjuvant AS03 est composé de squalène (10,69milligrammes), de DL-alpha-tocophérol (11,86 milligrammes) et de polysorbate 80 (4,86 milligrammes).

VidPrevtyn Beta peut contenir des traces d’éthoxylate d’octylphénol.

2. Excipients 

Flacon d’antigène

  • Phosphate monosodique monohydraté 
  • Phosphate disodique dodécahydraté 
  • Chlorure de sodium
  • Polysorbate 20
  • Eau pour préparations injectables 

Flacon d’adjuvant

  • Chlorure de sodium 
  • Hydrogénophosphate disodique 
  • Dihydrogénophosphate de potassium 
  • Chlorure de potassium
  • Eau pour préparations injectables 

Indications

VidPrevtyn Beta est indiqué en rappel pour l’immunisation active pour la prévention de la covid 19 chez les adultes ayant précédemment reçu un vaccin à ARNm ou à vecteur adénoviral contre la covid 19 (voir rubriques "Posologie" et "Pharmacodynamie").

Ce vaccin doit être utilisé conformément aux recommandations officielles.

Posologie

1. Personnes âgées de 18 ans et plus

VidPrevtyn Beta est administré par voie intramusculaire en dose unique de 0,5 mL au moins 4 mois après une précédente vaccination contre la covid 19. VidPrevtyn Beta peut être utilisé une fois en rappel chez les adultes ayant précédemment reçu un schéma de vaccination avec un vaccin à ARNm ou à vecteur adénoviral contre la covid 19 (voir rubrique "Pharmacodynamie").

2. Personnes âgées

Aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

3. Population pédiatrique

La sécurité et l’efficacité de VidPrevtyn Beta chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n’ont pas encore été établies. Aucune donnée n’est disponible.

Mode d'administration

VidPrevtyn Beta est destiné à une injection intramusculaire, uniquement après reconstitution. Le site d’injection privilégié est le muscle deltoïde de la partie supérieure du bras.

Ne pas injecter ce vaccin par voie intravasculaire, sous-cutanée ou intradermique.

Le vaccin ne doit pas être mélangé dans la même seringue avec d’autres vaccins ou médicaments.

Pour les précautions à prendre avant l’administration du vaccin, voir rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

Pour les instructions concernant la reconstitution, la manipulation et l’élimination du vaccin, voir rubrique "Manipulation".

Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique "Composition" ou à l’éthoxylate d’octylphénol (traces résiduelles).

Mises en garde et précautions d'emploi

1. Traçabilité

Afin d’améliorer la traçabilité des médicaments biologiques, le nom et le numéro du lot du produit administré doivent être clairement enregistrés.

2. Recommandations générales

2.1. Hypersensibilité et anaphylaxie

Un traitement médical approprié et une surveillance doivent toujours être disponibles en cas de réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin. Une surveillance étroite d’au moins 15 minutes est recommandée après la vaccination.

2.2. Réactions liées à l’anxiété

Des réactions liées à l’anxiété, y compris des réactions vasovagales (syncope), une hyperventilation ou des réactions liées au stress peuvent survenir après toute vaccination voir même avant comme réaction psychogène à l’injection avec une aiguille. Il est important que des précautions soient prises afin d’éviter toute blessure en cas d’évanouissement.

2.3. Maladie concomitante

La vaccination doit être reportée chez les personnes présentant une maladie fébrile aiguë sévère ou une infection aiguë. Cependant, la présence d’une infection mineure et/ou d’une fièvre peu élevée ne doit pas retarder la vaccination.

2.4. Thrombocytopénie et troubles de la coagulation

Comme pour les autres injections intramusculaires, le vaccin doit être administré avec prudence chez les personnes recevant un traitement anticoagulant ou présentant une thrombopénie ou tout autre trouble de la coagulation (telle que l’hémophilie), en raison du risque de survenue de saignement ou d’ecchymose après l’administration intramusculaire chez ces personnes.

2.5. Personnes immunodéprimées

L’efficacité, la tolérance et l’immunogénicité du vaccin n’ont pas été évaluées chez les personnes immunodéprimées, y compris chez celles recevant un traitement immunosuppresseur. La réponse immunitaire de VidPrevtyn Beta peut être diminuée chez les personnes immunodéprimées.

2.6. Durée de protection

La durée de protection conférée par le vaccin n’est pas établie et est toujours en cours d’évaluation dans les études cliniques.

2.7. Limites de l’efficacité du vaccin

Comme avec tout vaccin, il est possible que les personnes vaccinées par VidPrevtyn Beta ne soient pas toutes protégées.

2.8. Excipients

Sodium

Ce vaccin contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, c’est-à-dire qu’il est essentiellement « sans sodium ».

Potassium

Ce vaccin contient moins de 1 mmol de potassium (39 mg) par dose, c’est-à-dire qu’il est essentiellement « sans potassium ».

Interactions

Aucune étude d’interaction n’a été réalisée.

L’administration concomitante de VidPrevtyn Beta avec d’autres vaccins n’a pas été étudiée.

Grossesse

Il existe des données limitées sur l’utilisation de VidPrevtyn Beta chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l’animal n’ont pas mis en évidence d'effets délétères directs ou indirects sur la gestation, le développement embryo-fœtal, la mise-bas ou le développement post-natal (voir rubrique "Autres informations / Données de sécurité préclinique").

L’administration de VidPrevtyn Beta pendant la grossesse ne doit être envisagée seulement si les bénéfices potentiels l’emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus.

Fertilité

Les études effectuées chez l’animal n’ont pas mis en évidence d’effets délétères directs ou indirects sur la reproduction (voir rubrique "Autres informations / Données de sécurité préclinique").

Allaitement

L’excrétion de VidPrevtyn Beta dans le lait maternel n’est pas connue.

Aucun effet chez les nouveau-nés ou nourrissons allaités n’est attendu dans la mesure où l’exposition systémique à VidPrevtyn Beta chez la femme qui allaite est négligeable.

Effets indésirables

1. Résumé du profil de tolérance

La tolérance de VidPrevtyn Beta administré en premier rappel chez des personnes précédemment primovaccinés avec des vaccins contre la covid 19 à ARNm, à vecteur adénoviral ou à base de protéines, a été évaluée lors d’une étude clinique de phase 3, en cours. Cette étude impliquant 705 participants âgés de 18 ans et plus ayant reçu le vaccin 4 à 10 mois après la primovaccination. En raison de la taille de la base de données de tolérance de VidPrevtyn Beta, des effets indésirables peu fréquents (≥ 1/1 000 à < 1/100) peuvent ne pas être détectés. La durée médiane du suivi de tolérance était de 145 jours, avec 610 (86,5 %) participants ayant effectué plus de 2 mois de suivi de tolérance après l'injection de la dose de rappel.

Les effets indésirables les plus fréquents avec VidPrevtyn Beta étaient une douleur au site d'injection (76,2 %), des céphalées (41,4 %), une myalgie (37,8 %), un malaise (33,0 %), une arthralgie (28,7 %) et des frissons (19,9 %).

La durée médiane des effets indésirables locaux et systémiques était de 1 à 3 jours. La plupart des effets indésirables sont survenus dans les 3 jours suivant la vaccination et étaient d'intensité légère à modérée.

Des données de tolérance complémentaires ont été obtenues chez 7093 participants âgés de 18 ans et plus ayant reçu une primovaccination ou un rappel, avec une formulation de vaccin contenant le même antigène Béta (Monovalent (B.1.351) / bivalent (B.1.351 + D614)) et l’adjuvant AS03. En général, le profil de tolérance basé sur ces données complémentaires est conforme aux effets indésirables les plus fréquemment détectés à partir de la base de données de tolérance de VidPrevtyn Beta (N=705). La majorité de ces participants ont reçu une primovaccination avec un vaccin bivalent (B.1.351 + D614).

2. Liste récapitulative des effets indésirable

Les effets indésirables observés au cours des études cliniques sont présentés ci-dessous selon la convention de fréquence suivante :

  • très fréquent (≥ 1/10) ;
  • fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) ;
  • peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) ;
  • rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) ;
  • très rare (< 1/10 000) ;
  • indéterminée (la fréquence ne peut être estimée à partir des données disponibles).

Au sein de chaque classe de systèmes d’organes, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de fréquence, puis par ordre décroissant de gravité.

Affections hématologiques et du système lymphatique

  • Peu fréquent : lymphadénopathie.

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : céphalées.

Affections gastro-intestinales

  • Fréquent : nausées, diarrhées.

Affections musculo-squelettiques et systémiques

  • Très fréquent : myalgie, arthalgie.

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

  • Très fréquent : malaise, frissons, douleur au site d'injection.
  • Fréquent : fièvre, fatigue, gonflement au site d’injection, érythème au site d’injection.
  • Peu fréquent : prurit au site d’injection, ecchymose au site d'injection, chaleur au site d’injection.

3. Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

VidPrevtyn Beta n’a aucun effet ou un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Cependant, certains des effets mentionnés à la rubrique "Effets indésirables" peuvent altérer temporairement l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

4. Surdosage

Il n’existe pas de traitement spécifique pour un surdosage de VidPrevtyn Beta. En cas de surdosage, une surveillance de la personne et un éventuel traitement symptomatique sont recommandés.

5. Déclaration des effets indésirables suspectés

Il est important de signaler les effets indésirables suspectés après l'autorisation du médicament. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration (Annexe V du résumé des caractéristiques du produit), en précisant le numéro de lot, s’il est disponible.

Les professionnels de santé et les usagers devront signaler les éventuels évènements indésirables graves sur le portail national à l'aide de deux outils :

  1. le téléservice VACCIN COVID ;
  2. le portail des signalements du Gouvernement.

La traçabilité sera un élément essentiel de cette campagne de vaccination anti-covid 19.

Un plan de gestion des risques a été défini par l'Agence européenne du médicament.

MesVaccins contribue au signalement avec un outil de pharmacovigilance renforcée permettant de collecter de manière proactive et exhaustive des informations sur la survenue ou la non survenue d'un événement indésirable post-vaccinal.

Pharmacodynamie

Groupe pharmacothérapeutique : vaccins, autres vaccins viraux.

Code ATC : J07BX03.

1. Mécanisme d'action

VidPrevtyn Beta est un vaccin avec adjuvant composé de la protéine Spike (S) recombinante trimère soluble du SARS-CoV-2 (souche B.1.351), stabilisée dans sa conformation de préfusion et délétée de ses domaines transmembranaires et intracellulaires. L’association de l’antigène et d’un adjuvant augmente l’ampleur de la réponse immunitaire, ce qui peut contribuer à la protection contre la covid 19.

Immunogénicité

L'efficacité de VidPrevtyn Beta a été déterminée par extrapolation (« immunobridging ») des réponses immunitaires par rapport à un vaccin covid 19 autorisé, pour lequel l'efficacité vaccinale a été établie.

L'immunogénicité clinique de VidPrevtyn Beta administré en première dose de rappel est en cours d'évaluation dans deux études cliniques : VAT00013 (étude 1) chez des participants primovaccinés avec un vaccin contre la covid 19 à ARNm et VAT00002 Cohorte 2, bras Beta (étude 2) incluant des participants primovaccinés avec différents types de vaccins contre la covid 19.

Résultats d'immunogénicité de l'étude 1

L'étude 1 est une étude clinique randomisée, en simple aveugle, multicentrique et initiée par des investigateurs, qui a évalué la réponse immunitaire induite par une dose de rappel de VidPrevtyn Beta ou d’un vaccin à ARNm contre la covid 19 (à nucléoside modifié/tozinaméran) chez les participants primovaccinés avec deux doses de vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran ). La population d'analyse per protocole comprenait 143 participants âgés de 18 ans et plus primovaccinés avec deux doses de vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) 3 à 7 mois avant de recevoir VidPrevtyn Beta (N = 67) ou le vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) (N = 76). L’âge moyen était comparable entre les groupes avec 41,4 ans pour VidPrevtyn Beta et 40,4 ans pour le vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran). L’intervalle d’âge était de 20,0 à 69,0 ans. La durée moyenne entre la deuxième dose de primovaccination et la dose de rappel était comparable entre les groupes : 171,0 jours pour VidPrevtyn Beta et 174,5 jours pour le vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran).

Parmi cette population per protocole, des échantillons prélevés avant la vaccination et 28 jours après le rappel chez 114 participants (54 avec VidPrevtyn Beta et 60 avec vaccin à ARNm contre la COVID- 19 (tozinaméran)) ont été testés par le test de neutralisation des pseudovirus. La moyenne géométrique des titres (MGT) d’anticorps neutralisants 28 jours après la dose de rappel avec VidPrevtyn Beta ou avec le vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) chez les participants primovaccinés avec un vaccin à ARNm contre la covid 19 ont été comparées.

La supériorité de MGT contre Omicron BA.1 a été démontrée pour le groupe VidPrevtyn Beta en comparaison avec le groupe vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran), voir Tableau 1.

Tableau 1 : rapport MGT après rappel pour VidPrevtyn Beta par rapport au vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) avec des titres individuels de neutralisation contre Omicron BA.1 - 28 jours après la dose de rappel – sous-ensemble d’analyse per protocole.

M : nombre de participants avec des données disponibles pour le critère d’évaluation pertinent ;
N : nombre de participants dans le sous-ensemble d’analyse per protocole28 jours après la dose de rappel ;
† La supériorité est conclue si la limite inférieure de l’intervalle de confiance (IC) bilatéral à 95 % du rapport des MGTs est > 1,2.

La non-infériorité du taux de séroréponse contre les souches Omicron BA.1 et D614G pour VidPrevtyn Beta comparé au vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) a été démontrée (voir tableau 2). Le taux de séroréponse a été définie comme une augmentation de 4 fois ou plus du titre de neutralisation sérique 28 jours après la dose de rappel par rapport à avant le rappel.

Tableau 2 : taux de séroréponse (SR) pour VidPrevtyn Beta par rapport au vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) avec des titres individuels de neutralisation contre Omicron BA.1 et D614G - 28 jours après la dose de rappel - sous-ensemble d’analyse per protocole.

M: nombre de participants avec des données disponibles pour le critère d’évaluation pertinent ;
N: nombre de participants dans le sous-ensemble d’analyse per protocole 28 jours après la dose de rappel ;
n: Nombre de participants qui obtiennent une séroréponse ;
† Non-infériorité est conclue si la limite inférieure de l’intervalle de confiance (IC) bilatéral à 95 % de la différence de taux de séroréponse entre groupes est > 10 %.

Les niveaux de titres d'anticorps neutralisants contre D614G 28 jours après la dose de rappel observés dans le groupe VidPrevtyn Beta étaient plus élevés que dans le groupe vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran), avec un rapport MGT de 1,43 (IC à 95% 1,06 ; 1,94), voir tableau 3.

Tableau 3 : moyenne géométrique des titres (MGT) des anticorps neutralisants contre D614G 28 jours après la dose– sous-ensemble d’analyse per protocole.

N : nombre de participants dans le sous-ensemble d’analyse per protocole28 jours après la dose de rappel ;
IC : Intervalle de confiance.

Résultats d'immunogénicité de l'étude 2

L’utilisation deVidPrevtyn Beta en dose de rappel est en cours d’évaluation dans une étude clinique de phase 3, multicentrique, en cours, chez les personnes âgées de 18 ans et plus. La population d'analyse per-protocole inclut 543 participants ayant reçu VidPrevtyn Beta 4 à 10 mois après la primovaccination avec 2 doses de vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) (n=325) ou d’un vaccin à ARNm contre la covid 19 (nucléoside modifié/élasoméran) (n = 93), ou d’un vaccin contre la covid 19 (ChAdOx1-S [recombinant]) (n = 94), ou avec 1 dose de vaccin contre la covid 19 (Ad26.COV2-S [recombinant]) (n = 31).

Dans la population d’analyse per-protocole primovaccinée avec un vaccin ARNm et recevant VidPrevtyn Beta en rappel, l’âge moyen des participants était de 41,2 ans (intervalle : 18-83 ans) ; 347 (83,0 %) étaient âgés de 18 à 55 ans et 71 (17,0 %) étaient âgés de 56 ans et plus. 25 (6,0 %) étaient âgés de 65 ans et plus. Parmi eux, 44 % étaient des hommes, 56 % étaient des femmes, 67,7 % étaient blancs, 13,2 % étaient noirs ou afro-américains, 2,6 % étaient asiatiques, et 1,0 % étaient amérindiens ou natifs d'Alaska.

Dans la population d’analyse per-protocole primovaccinée avec un vaccin à vecteur adénoviral et recevant VidPrevtyn Beta en rappel, l’âge moyen des participants était de 50,4 ans (intervalle : 24-77 ans) ; 84 (67,2 %) étaient âgés de 18 à 55 ans et 41 (32,8 %) étaient âgés de 56 ans et plus. 17 (13,6 %) étaient âgés de 65 ans et plus. Parmi eux, 52,8 % étaient des hommes, 47,2 % étaient des femmes, 78,4% étaient blancs, 13,6 % étaient noirs ou afro-américains, 4,0 % étaient asiatiques, et 2,4 % étaient amérindiens ou natifs d'Alaska.

L’immunogénicité a été évaluée en mesurant les titres d’anticorps neutralisants (DI50) contre un pseudovirus exprimant la protéine Spike du SARS-CoV-2 à partir d’un isolat USA_WA1/2020 avec la mutation D614G et le variant B.1.351 à l’aide d’un test de neutralisation des pseudovirus SARS-CoV-2.

Une réponse à la dose de rappel de VidPrevtyn Beta a été démontrée, quel que soit le vaccin utilisé lors de la primovaccination, avec une augmentation du rapport de la moyenne géométrique des titres (RMGT) 14 jours après la dose de rappel, par rapport à avant la dose de rappel contre la souche B.1.351 allant de 38,5 à 72,3 fois, et allant de 14,5 à 28,6 fois pour la souche D614, voir tableau 4.

Tableau 4 : les MGTs des anticorps neutralisants (DI50) (à 14 jours après la dose de rappel) et le rapport de la moyenne géométrique des titres (14 jours après la dose de rappel par rapport à avant la dose de rappel) contre un pseudovirus exprimant la protéine Spike du SARS-CoV-2 chez les participants âgés de 18 ans et plus – ensemble d’analyse per-protocole.

M : nombre de participants avec des données disponibles pour le critère d’évaluation pertinent ; N : nombre de participants dans l’analyse per-protocole ;
IC : intervalle de confiance ;
DI50 : dilution de sérum conférant 50 % d'inhibition de l'infection par le pseudovirus ;
MGRT : moyenne géométrique des rapports individuels des titres (post-vaccination /pré-vaccination) ;
1-2 -Vaccins de primovaccination : 1 Vaccin à ARNm contre la covid 19 (tozinaméran) et vaccin à ARNm contre la covid 19 (élasoméran) ; 2 - vaccin contre la covid 19 (ChAdOx1-S [recombinant]) et vaccin contre la covid 19 (Ad26.COV2-S [recombinant]).

2. Population pédiatrique

L’Agence européenne des médicaments a différé l’obligation de soumettre les résultats d’études réalisées avec VidPrevtyn Beta dans un ou plusieurs sous-groupes de la population pédiatrique en prévention de la covid 19 (voir rubrique "Posologie" pour les informations concernant l’usage pédiatrique).

Conservation

Durée de conservation : 1 an.

Après reconstitution, le produit doit être utilisé dans les 6 heures, s’il est conservé entre 2°C et 8°C et

à l’abri de la lumière.

À conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C). Ne pas congeler. 

Conserver les flacons dans l’emballage extérieur à l’abri de la lumière.

Manipulation

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments ni dilué.

1. Instructions de manipulation

Ce vaccin doit être manipulé par un professionnel de santé en utilisant une technique aseptique pour garantir la stérilité de chaque dose.

2. Instructions pour la reconstitution

VidPrevtyn Beta est fourni en 2 flacons distincts : un flacon d’antigène et un flacon d’adjuvant. Avant l’administration, les deux composants doivent être mélangés selon les étapes ci-dessous.

Étape 1 : Placez les flacons à température ambiante (jusqu’à 25° C) pendant au moins 15 minutes avant de les mélanger, en les protégeant de la lumière.

Étape 2 : Retournez (sans agiter) chaque flacon et inspectez-les visuellement pour détecter toute particule ou décoloration. N’administrez pas le vaccin en présence de ces signes.

Étape 3 : Après avoir retiré les capuchons amovibles, nettoyez les deux bouchons des flacons avec des compresses antiseptiques.

Étape 4 :

Flacon 2 sur 2

À l’aide d’une aiguille stérile de calibre 21G ou plus fine et d’une seringue stérile, prélevez la totalité du contenu du flacon d’adjuvant (bouchon jaune) dans une seringue. Retournez le flacon d’adjuvant pour faciliter le retrait de tout le contenu.

Étape 5 :

Flacon 1 sur 2

Transférez le contenu complet de la seringue dans le flacon d’antigène (bouchon vert).

Étape 6 : 

Flacon 1 sur 2

Retirez l’aiguille et la seringue du flacon d’antigène. Mélangez le contenu en retournant le flacon 5 fois. Ne pas agiter.

Le vaccin reconstitué est une émulsion liquide laiteuse homogène, de couleur blanchâtre à jaunâtre.

Étape 7 :

Notez la date et l’heure auxquelles le flacon doit être jeté (6 heures après la reconstitution) dans la zone dédiée de l’étiquette du flacon.

Le volume de vaccin après reconstitution est d’au moins 5 mL. Il contient 10 doses de 0,5 mL.

Un surremplissage est inclus dans chaque flacon pour garantir que les 10 doses de 0,5 mL peuvent être administrées.

Après la reconstitution, administrez immédiatement ou conservez le vaccin entre 2°C et 8°C, à l’abri de la lumière, et utilisez-le dans les 6 heures. Après cette période, jetez le vaccin.

3. Préparation des doses individuelles

Avant chaque administration, mélangez soigneusement le flacon en le retournant 5 fois. Ne pas agiter. Inspectez-le visuellement pour vérifier l’absence de particules et de décoloration (voir l’étape 6 pour l’aspect du vaccin). N’administrez pas le vaccin en présence de ces signes.

À l’aide d’une seringue et d’une aiguille appropriées, prélevez 0,5 mL du flacon contenant le vaccin reconstitué et administrez par voie intramusculaire (voir rubrique "Posologie").

4. Elimination

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

L'administration du vaccin doit être consignée par le médecin sur le carnet de vaccination ou de santé avec le numéro de lot. Il peut aussi être inscrit par le patient ou son médecin sur un carnet de vaccination électronique.

Autres informations

1. Données de sécurité précliniques

Les données non cliniques ne révèlent aucun risque particulier pour l’Homme d’après les études conventionnelles de toxicité à doses répétées et de toxicité pour le développement et la reproduction.

Génotoxicité et carcinogénicité

Aucune génotoxicité n’a été observée pour l’adjuvant sur la base de tests in vitro et in vivo. La génotoxicité de l’antigène n’a pas été évaluée, car sa nature biologique ne devrait pas avoir de potentiel génotoxique. Aucune étude de carcinogénicité n’a été réalisée.

Toxicité sur la reproduction et fertilité

Au cours d’une étude de toxicité sur la reproduction et le développement, 0,5 mL d’une formulation vaccinale contenant jusqu’à 15 microgrammes (trois doses humaines) de protéine recombinante avec l’adjuvant AS03 a été administré à des lapines par injection intramusculaire à cinq reprises : 24 et 10 jours avant l’accouplement et les jours J6, J12 et J27 de gestation. Aucun effet indésirable lié au vaccin sur la fertilité féminine, le développement embryo-fœtal ou post-natal n’a été observé jusqu’au jour J35 postnatal. Au cours de cette étude, une réponse élevée des IgG anti-SARS-CoV-2 spécifiques de S a été détectée chez les animaux maternels, ainsi que chez les fœtus et les chiots, indiquant un transfert placentaire des anticorps maternels. Aucune donnée n’est disponible sur l’excrétion du vaccin dans le lait.

Composants non antigéniques