Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Aux Etats-Unis flambée de psittacose chez des travailleurs dans des usines de volaille (Virginie et Géorgie) Médecine des voyages

Publié le 22 sept. 2018 à 09h07

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis les Départements de la santé de Virginie et de Géorgie enquêtent sur une épidémie de psittacose ayant touché les deux États et qui s'est développée dans deux usines d'abattage de volailles appartenant à une même société.

Au cours des mois d'août et septembre 2018, des cas de psittacose ont été notifiés parmi les travailleurs dans deux usines d'abattage de volailles.

Chlamydia (Chlamydophilia) psittaci, la bactérie qui provoque la psittacose, a été détectée par un test de laboratoire chez 10 personnes et d'autres cas ont été identifiés chez des travailleurs mais n'ont pas été confirmés par le laboratoire.

Aucun décès n'a été signalé.

Les données les plus récentes suggèrent que cette épidémie n'affecte seulement que les personnes qui travaillent dans les usines d'abattage de volailles identifiées.

Rappels sur la psittacose :

La psittacose, une des variétés d'ornithose (ou chlamydiose aviaire, également appelée « fièvre du perroquet »), est une maladie infectieuse aiguë produite par la bactérie Chlamydophila psittaci, trouvée dans les sécrétions de nombreux oiseaux. Cette maladie a été détectée chez plus de 450 espèces d'oiseaux domestiques et sauvages (y compris perruches, les perroquets, calopsittes, dindes, les canards, pigeons,colombes, pigeons, oiseaux de proie), elle se transmet par inhalation de poussières contaminées par les déjections d'oiseaux infectés, ou à la suite d'une morsure (de perroquet par exemple) du fait de l'excrétion de l'agent pathogène par les oiseaux infectés. La bactérie diffuse aux voies respiratoires.

Après une période d'incubation de 1 à 2 semaines, les patients infectés développent en général un maladie bénigne avec des symptômes pseudo-grippaux, tels que forte fièvre, diarrhée, conjonctivite, toux et atteinte respiratoire due à une inflammation pulmonaire. Parfois, l'infection peut être compliquée (pneumonie) et conduire à la mort si elle n'est pas traitée à temps.
Les personnes les plus à risque sont celles qui sont professionnellement exposées (travailleurs d'animalerie, éleveurs de volailles, et vétérinaires). 

Sources : Promed ; Outbreak News Today.


Références principales :