Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

La Norvège signale une augmentation du nombre de cas de listériose Médecine des voyages

Publié le 29 déc. 2018 à 15h21

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Norvège, des responsables de l'Institut norvégien de santé publique rapportent une augmentation du nombre de cas de listériose en décembre 2018, suscitant une alerte pour les groupes à haut risque (femmes enceintes, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées).

Selon une note officielle vendredi, 6 cas ont été signalés ce mois-ci alors que le pays enregistre 1-2 cas par mois. Quatre des 6 patients signalés en décembre proviennent des comtés de Hedmark et d'Oppland.

Les responsables de la santé s'emploient à déterminer s'il s'agit d'une source alimentaire commune liée à l'augmentation du nombre de cas. Beaucoup de produits alimentaires réfrigérés (produits à base de lait non pasteurisé, fromages à pâte molle ou semi-molle) sont populaires comme aliments de Noël et peuvent être trouvés dans de nombreuses fêtes de Noël.

Rappels sur la listériose

La listériose est due à une bactérie, Listeria monocytogenes, qu'on retrouve dans les aliments, dans le sol, dans les plantes, dans les eaux usées et ailleurs dans la nature. Les personnes peuvent contracter la listériose en mangeant de la viande, du poisson, des produits laitiers, des plantes ou des légumes contaminés par la bactérie. L'ingestion d'aliments contaminés peut causer chez certains groupes à risque élevé (femmes enceintes et leurs fœtus ou nouveau nés, les personnes âgées de plus de 65 ans, et les personnes dont le système immunitaire est affaibli) une maladie grave appelée listériose.

Après une incubation allant de quelques jours à 2 mois (ce qui rend difficile la recherche de la source de contamination), la maladie se traduit habituellement par de la fièvre plus ou moins élevée accompagnée de maux de tête et, parfois, de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements …). Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent survenir et mettre en jeu le pronostic vital.

Dans le cas particulier de la listériose chez la femme enceinte, l'infection peut passer inaperçue ou se réduire à un épisode pseudo-grippal. Toutefois, les conséquences peuvent être graves pour l'enfant à naitre : avortement, accouchement prématuré, formes septicémiques avec détresse respiratoire dans les jours qui suivent la naissance. ?

D'une manière générale, les précautions à prendre pour la prévention de la listériose chez les femmes enceintes, les patients immunodéprimés et les personnes âgées sont les suivantes :

a) les règles de consommation à respecter :

  • éviter la consommation de fromages à pâte molle au lait cru ;
  • enlever la croûte des fromages avant consommation ;
  • éviter la consommation de fromages vendus râpés ; 
  • éviter la consommation de poissons fumés ; 
  • éviter la consommation de graines germées crues (soja, luzerne, (alfafa) ...) ; 
  • éviter la consommation de produits de charcuterie cuite consommés en l'état ; ex : pâté, rillettes, produits en gelée, jambon cuit ; si achetés, préférer les produits préemballés et les consommer rapidement après leur achat ;
  • éviter la consommation de produits de charcuterie crue consommés en l'état, les faire cuire avant consommation, ex : lardons, bacon, jambon cru ; 
  • éviter la consommation de produits achetés au rayon traiteur ; 
  • éviter la consommation de coquillages crus, surimi, tarama. 

b) Règles d'hygiène à respecter :

  • cuire soigneusement les aliments crus d'origine animale (viandes, poissons) ; en particulier le steak haché doit être cuit à cœur ; 
  • laver soigneusement les légumes crus et les herbes aromatiques ; 
  • conserver les aliments crus (viande, légumes etc...) séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés ; 
  • après la manipulation d'aliments non cuits se laver les mains et nettoyer les ustensiles de cuisine qui ont été en contact avec ces aliments ; 
  • nettoyer fréquemment et désinfecter ensuite avec de l'eau javellisée votre réfrigérateur ; 
  • les restes alimentaires et les plats cuisinés doivent être réchauffés soigneusement avant consommation immédiate.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :