Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

De nouveaux cas d’infections à hantavirus sont signalés dans plusieurs régions d’Argentine Médecine des voyages

Publié le 23 jan. 2019 à 09h11

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Argentine, après les cas rapportés dans la province de Chubut, des cas d'infections à Hantavirus ont été récemment rapportés dans 3 autres provinces.

  • Dans la province de Jujuy le ministère provincial de la santé a confirmé le 14 janvier 2019 confirmé un cas à San Pedro chez un patient âgé de 56 ans qui est en cours de traitement  à la clinique Santa Maria et signalé  3 autres cas suspects. Dans la province de Jujuy l'année dernière, 7 cas avaient été enregistrés, la majorité sur la zone Ramal et Valles. Le rapport suppose que le virus impliqués dans ce le cas est le virus Laguna Negra, dont le réservoir rongeur dans le nord est le Calomys laucha.
  • Dans la province de Salta, un homme âgé de 19 ans hospitalisé depuis une semaine à l'hôpital de Tartagal est mort le 15 janvier après avoir présenté une forte fièvre et des maux de tête. Un total de 21 cas d'infections à hantavirus confirmées, avec 7 décès dus à la maladie, ont été enregistrés dans la province depuis le 1er janvier 2018. Bien que le virus en cause ne soit pas mentionné, il est probable qu'il s'agisse du virus Oran, dont l'hôte réservoir est le pygmée des rizières à longue queue de rat pygmée de riz à longue queue (Oligoryzomys longicaudatus)
  • Dans la province d'Entre Rios, un homme âgé de 25 ans est mort le 16 janvier 2019 d'une infection à hantavirus, et 11 cas suspects ont été annoncé en seulement 24 heures. Le virus est cause n'a pas été précisé.

Rappels sur les Hantavirus du Nouveau Monde :

Le syndrome pulmonaire à Hantavirus est une maladie pulmonaire grave causée par un hantavirus, virus appartenant à la famille des Bunyaviridae.

Les symptômes surviennent généralement 2-4 semaines après l'exposition au virus. Les premiers symptômes sont la fatigue, la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête. Puis 1à 5 jours après le début des symptômes se produit le syndrome pulmonaire à hantavirus qui associe toux et difficulté à respirer.

Il n'y a pas de traitement spécifique ni de vaccin.

L'animal réservoir est un rongeur dont l'espèce varie selon les régions du monde, l'homme est un hôte accidentel de ces virus qui peuvent être transmis par inhalation d'aérosols contaminés par les excréments ou l'urine des rongeurs infectés, par contact direct avec les rongeurs infectés vivants ou morts ou avec les matières fécales ou l'urine de ces rongeurs.

Source : Promed.


Référence principale :