Chikungunya à Madagascar Médecine des voyages

Publié le 16 avr. 2011 à 18h28

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le 28 mars 2011, un cas de chikungunya confirmé par un test de détection du génome viral (RT-PCR) a été rapporté à Madagascar. Il provient de la région de Vatovavi Fito Vivani, près de Manakara, située dans le sud-est du pays. Des enquêtes entomologiques et épidémiologiques sont en cours. Depuis, d'autres cas ont été identifiés et le bilan est à ce jour de 5 cas confirmés par RT-PCR, 10 échantillons seulement ayant été analysés à l'Institut Pasteur de Madagascar ; par ailleurs, 102 cas suspects ont été rapportés.

Depuis 2006, l'île de Madagascar est considérée comme une zone endémo-épidémique pour le chikungunya.

Source : Institut de veille sanitaire et CIRE Océan Indien.