Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Intoxications à l’alcool de contrefaçon en Malaisie Médecine des voyages

Publié le 25 juin 2019 à 16h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Malaisie, le ministère de la Santé a rapporté plusieurs foyers d'intoxications au méthanol, probablement liés à la contrefaçon d'alcool. Pour la période du 11 au 21 juin 2019, trois grappes d'intoxications au méthanol ont été signalées au Centre national de préparation aux crises et d'intervention en cas de crise (CRAC).

Dix-neuf cas ont été enregistrés dans les États de Penang (8), Johor (6) et Negeri Sembilan (5). 

  • A Penang, les 8 cas ont été rapportés le 11 juin 2019 chez des patients, dont 2 sont décédés et 1 cas dans un état critique ; les personnes concernées avaient bu du Myanmar Whiskey.
  • Dans l'État de Johor, 6 cas d'intoxication au méthanol ont été signalés depuis le 18 juin 2019. Ils concernent trois malaisiens, un pakistanais, un népalais et un indien. Trois d'entre eux avaient consommé une bière de contrefaçon de la marque Miludeer Beer. Quatre d'entre eux sont décédés.
  • Dans l'État de Negeri Sembilan (JKNNS), 5 cas ont été signalés le 20 juin dans le district de Port Dickson, dont deux décès. Il s'agit de trois Malaisiens, d'un indien et d'un citoyen du Myanmar. Les enquêtes ont révélé que les patients avaient consommé de la bière Miludeer Beer (2 cas), du Whisky 99 (1 cas) et la boisson Martens Extra Strong (1 cas).

Une enquête est en cours, visant à identifier les sources de ces alcools contrefaits.

Rappels sur les accidents au méthanol.

L'alcool méthylique est utilisé comme substitut de l'éthanol dans un grand nombre de boissons alcoolisées frelatées dans de nombreuses régions du monde en développement.

Le méthanol (alcool de bois) est produit à partir de la distillation destructive en bois. La formation de deux métabolites toxiques, le formaldéhyde et l'acide formique, provoque l'empoisonnement au méthanol.

L'apparition des symptômes varie entre 40 minutes et 72 heures après l'ingestion. Les signes cliniques peuvent inclure des maux de tête, des vertiges, une léthargie, une vision floue, une diminution de l'acuité visuelle et une photophobie (sensibilité à la lumière). Un coma et des convulsions apparaissent dans les cas graves. Des décès ont été signalés après l'ingestion de 15 ml (3 cuillères à café) d'une solution à 40 %. La consommation d'un volume plus faible peut provoquer une cécité.

Les complications neurologiques et ophtalmologiques sont les plus fréquentes et surviennent avec des taux sériques de méthanol supérieurs à 20 mg/dl. Le pronostic de l'empoisonnement au méthanol est en corrélation avec la quantité de méthanol consommé. La dose létale minimale de méthanol chez l'adulte est de 1 mg/kg de poids corporel.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :