Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

H1N1: hospitalisations et décès concernent des patients de tous âges

Publié le 3 nov. 2009 à 23h57

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

WASHINGTON — Aucune groupe d'âge n'est à l'abri face aux risques d'hospitalisation et de décès provoqués par la grippe H1N1, selon une étude épidémiologique menée en Californie (ouest) et publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). Dans l'échantillon qui a servi de base à cette étude, contrairement à ce qu'ont tendance à montrer les statistiques nationales américaines récentes, la mortalité dans les hôpitaux a été plus élevée chez les personnes de 50 ans et plus que chez les plus jeunes. L'étude porte sur les 1.088 premières hospitalisations en Californie ayant résulté d'une infection par le virus H1N1 entre le 23 avril et le 11 août 2009. Ses auteurs ont déterminé que sur les 1.088 premières hospitalisations en Californie consécutives à une infection par le virus H1N1, 344 patients (32%) avaient moins de 18 ans, les jeunes enfants ayant été les plus nombreux à se retrouver à l'hôpital. Mais c'est au sein du groupe des personnes âgées de 50 ans et plus qu'a été enregistré le taux le plus élevé de mortalité après une hospitalisation: 18% au lieu de 11% pour l'ensemble de l'échantillon.


Référence principale :