Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Deux enfants décèdent de la mélioïdose dans le Kerala en Inde Médecine des voyages

Publié le 30 juil. 2019 à 07h16

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Inde, les 23 et 24 juillet 2019, dans l’État du Kerala, deux enfants sont décédés infectés par la bactérie Burkholderia pseudomallei responsable de mélioïdose.

Il s'agit de deux enfants, frère et sœur âgés de 8 mois et 4 ans et demi qui avaient été admis dans un hôpital à Mangalore pour fièvre où le diagnostic a été porté.
Le diagnostic est en cours de confirmation au National Institute of Virology à Pune

Des responsables de la santé animale ont recueilli des échantillons chez les animaux domestiques et des échantillons de sol pour les essais.

Les parents sont surveillés Kannur Government Medical College Hospital à Pariyaram

Rappel sur la mélioïdose

La mélioïdose (appelée également maladie de Whitmore) est une infection due à  Burkholderia pseudomallei (ou bacille de Whitmore) une bactérie saprophyte qui vit dans les sols et à la surface de l'eau bacille de Whitmore, et infecte le mouton, le cheval, le porc, la chèvre, les rongeurs et les singes. La transmission à l'homme se fait de manière indirecte à travers la peau (voie transcutanée) après blessure quand les patients ont été au contact de la boue ou l'eau contaminée contenant des déjections de rat. La contamination peut également se faire après l'ingestion d'aliments contaminés, ou après avoir respiré des poussières contenant le bacille de Whitmore. Les groupes les plus à risque sont des travailleurs agricoles (en particulier ceux impliqués dans la culture du riz), les populations rurales.

La mélioïdose se rencontre essentiellement en Asie du sud-est, dans les zones d'endémie, en Australie, et dans les îles du Pacifique. Quelques cas sporadiques ont été signalés en Amérique latine, et en Afrique.

Cette maladie est particulièrement grave quand l'individu souffre de troubles des défenses immunitaires (immunodépression) et se présente sous la forme d'une septicémie ou d'une atteinte pulmonaire grave. 

Le traitement repose sur l'antibiothérapie (ceftazidime) et dans certains cas, il est nécessaire d'intervenir chirurgicalement en présence d'un abcès.

Source : Promed.