Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Grippe A : les Canadiens se bousculent pour se faire vacciner

Publié le 4 nov. 2009 à 16h17

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Alors que seuls 17 % des Français et 13,6 % des Suisses se disent prêts à se faire vacciner contre la grippe A, le Canada assiste à une tendance inverse. Dans le pays, les centres de vaccination, ouverts depuis la semaine dernière, sont pris d'assaut par la population. A Toronto, des milliers de personnes faisaient la queue dès 6 heures du matin jeudi dernier. Le premier ministre du Québec Jean Charest a même dû lancer un appel au calme et a invité les Canadiens à respecter le calendrier initialement établi. Comme en France, la priorité a d'abord été donnée aux personnels de santé, suivis des personnes présentant des risques de complication. Mais contrairement aux Français, les Canadiens sont nombreux à vouloir se faire vacciner... sans attendre leur tour.


Référence principale :