Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Formes graves de syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie au Japon Médecine des voyages

Publié le 27 oct. 2019 à 09h09

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Japon, le 16 octobre 2019, la préfecture d'Hiroshima a notifié que 2 patientes de 80 et 90 ans sont décédées dans la ville de Mihara de syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie (SFTS) infection transmise par les tiques.

Le diagnostic a été porté le 8 octobre pour la femme âgée de 90 ans, et le 12 octobre pour celle âgée de 80 ans. Les deux patientes sont décédées le 15 octobre.

Le National Institute of Infectious Diseases (NIID) du Japon rappelle que 402 cas ont été notifiés au National Epidemiological Surveillance of Infectious Diseases (NESID) system entre le 4 mars 2013 et le 31 mars 2019, y compris 8 cas survenus avant 2012. 

Le syndrome de fièvre sévère avec thrombocytémie est une maladie virale due à un Phlebovirus de la famille des Bunyaviridae, transmis par des tiques dont l'espèce Haemaphysalis longicornis est considérée comme le principal vecteur. Le virus a été également isolé chez Amblyomma et Ixodes qui pourraient servir comme vecteurs potentiels de ce virus.

La maladie a été signalée pour la première fois en Chine en 2009. Après une incubation de 6-14 jours, les principaux symptômes cliniques sont la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, une défaillance multiviscérale, une thrombopénie, une leucopénie et une cytolyse hépatique.

Pour éviter les piqûres et l'infection par les tiques, il est conseillé de prendre les précautions suivantes :

  • éviter les zones infestées par les tiques, particulièrement pendant les mois les plus chauds ;
  • porter des vêtements de couleur claire pour que les tiques soient plus facilement visibles ;
  • porter une chemise longue, un chapeau, un pantalon long, et remonter les chaussettes par dessus les jambes du pantalon ;
  • marcher au centre des sentiers pour éviter l'herbe et les buissons ;
  • vérifier régulièrement au bout de quelques heures l'absence de tiques sur le corps quand on passe beaucoup de temps dehors dans des zones infestées par les tiques ; 
  • les tiques sont trouvées le plus souvent sur les cuisses, les bras, les aisselles et les jambes. Les tiques peuvent être très petites (pas plus grosses qu'une tête d'épingle) ;
  • utiliser un répulsif contenant du DEET sur la peau découverte ;
  • utiliser un insecticide contenant de la perméthrine sur les vêtements.

Source : Promed.


Référence principale :