Fièvre pourprée brésilienne au Brésil Médecine des voyages

Publié le 21 nov. 2019 à 11h02

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Selon les médias, 7 cas de fièvre pourprée brésilienneBrasilan spotted fever »), dont deux décès, ont été enregistrés dans la préfecture de l'État de Sao Paulo

Rappel sur la fièvre pourprée 

La fièvre pourprée du Brésil s'apparente au «Rocky Mountain spotted fever » et est causée par une bactérie (le plus souvent Rickettsia ricketsii ) transmise par les tique. Elle est endémique aux USA, au Canada, au Mexique et dans certains pays d'Amérique Centrale et du Sud. 

L'infection se manifeste de manière non spécifique une à deux semaines après la piqûre de tique par de la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête, parfois des nausées / vomissements/ douleurs abdominales, puis quelques jours plus tard par un rash (purpurique) sur les mains et pieds s'étendant au tronc (mais qui peut parfois être absent). Il est important de consulter dès les premiers symptômes car des antibiotiques doivent être administrés le plus tôt possible afin de prévenir les complications graves et potentiellement mortelles de cette infection (encéphalite, complications neurologiques, vasculite, atteinte de plusieurs organes).

La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses ( «Rocky Mountain spotted fever ») est une maladie grave connue aux États-Unis depuis 1918. Ces 50 dernières années, environ 250 à 1 200 cas ont été rapportés annuellement, bien qu'il soit probable qu'il ait davantage de cas mais que beaucoup d'entre eux ne soient pas signalés (Centers for Disease Control and Prevention). 

La maladie est endémique aux Etats-Unis (surtout dans les Rocheuses, le Centre et le Sud), au Canada, au Mexique et dans certains pays d'Amérique Centrale et du Sud. Elle est également connue au Brésil sous le nom de febre maculosa, typhus exanthématique de Sao Paulo, typhus du Minas Gerais, ou fièvre pourprée brésilienne. Plus de 90 % des patients présentant la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses sont infectés entre le mois d'avril et le mois d'août. Cette période correspond à la saison d'augmentation des effectifs des populations de tiques.

La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est provoquée par Rickettsia rickettsii, une bactérie transmise à l'homme par la morsure d'une tique dure du genre Dermacentor.

Les symptômes de la maladie associent une fièvre, des maux de tête, des douleurs articulaires et musculaires, une éruption cutanée suivie d'une croûte sombre sur le site de la morsure de tique. La maladie répond bien au traitement antibiotique (Doxycyline).

Pour éviter les morsures de tiques il est conseillé :

  • de se protéger en portant des vêtements couvrant la peau et des chaussettes remontant sur le bas des pantalons ;
  •  d'utiliser des produits répulsifs cutanés contenant du DEET à 50 % ;
  • une inspection minutieuse de la peau et du cuir chevelu au retour de randonnée ou de séjour en forêt. 
  • d'enlever rapidement la tique à l'aide d'une pince à tique en la saisissant le plus près possible de la peau  ;
  • d'éviter d'écraser la tique, de la brûler ou d'appliquer diverses substances ;
  • de laver et désinfecter la zone de piqûre et les mains.

Il est recommandé au voyageur qui pratique des randonnées ou s'adonne à la chasse de porter des vêtements clairs qui permettent de repérer plus facilement les tiques. 

Si une éruption cutanée fébrile est observée, un avis médical doit être recherché.

Sources : Safetravel.