Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Augmentation des cas de scarlatine à Hong Kong Médecine des voyages

Publié le 19 déc. 2019 à 16h12

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Hong Kong, le Centre de protection de la santé (CHP) du ministère de la Santé a lancé le 18 décembre 2019 une alerte à la scarlatine en raison d'une augmentation du nombre des cas au cours des dernières semaines. 

Selon les données de surveillance du CHP, le nombre hebdomadaire de cas de scarlatine est passé de 16 au cours de la semaine entre le 17 et le 23 novembre à environ 40 au cours des deux semaines suivantes, et a augmenté à 78 au cours de la semaine du 8 au 14 décembre. 

Au cours des trois premiers jours de la semaine du 15 au 21 décembre), 46 cas avaient été signalés. 

En ce qui concerne les flambées de scarlatine dans les écoles/institutions, depuis hier (17 décembre), sept grappes affectant un total de 18 enfants ont été enregistrées ce mois-ci.

Au total, 1 351 cas de scarlatine ont été signalés au CHP au cours des 11 premiers mois de cette année.

Ils comprennent :

  • 776 hommes et 575 femmes ;
  • âgés de 5 mois à 64 ans (médiane: 6 ans) ;
  • la majorité (1 250 cas soit 92,5 %) étant âgée de 10 ans ou moins ;
  • la plupart présentaient des maladies bénignes ;
  • parmi eux, 425 cas (31,5 %) ont dû être hospitalisés, deux cas nécessitant une admission dans des unités de soins intensifs. 

En 2019, un cas mortel a été enregistré à ce jour.

Rappels sur la scarlatine :

La scarlatine est une maladie infectieuse due à une bactérie, le Streptocoque bêta-hémolytique du groupe A. Lorsqu'elle a pénétré dans le corps, cette bactérie sécrète des substances toxiques pour l'organisme.

Elle se transmet par voie aérienne (toux, éternuements, postillons projetés en parlant), en portant ses mains souillées par les sécrétions du malade dans sa bouche ou son nez, lors des baisers ou de façon indirecte, en touchant des objets récemment souillés par des sécrétions.

Cette affection se manifeste, après une courte phase d'incubation de 1 à 4 jours, par une forte fièvre, une angineet une éruption cutanée. La peau présente une coloration rouge diffuse. Elle est parsemée de points rouges plus intenses, qui la rendent rugueuse ou granuleuse au toucher. Elle touche surtout les enfants scolarisés de 5 à 10 ans pendant l'hiver, et rarement, les adultes.?

Les complications sont de trois ordres :

Le traitement étiologique préconisé est un traitement antibiotique par une bêta-lactamine

Source : Centre for Health Protection, Department of Health, The Government of the Hong Kong special administrative region.


Référence principale :