Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Nouvelle alerte à la scarlatine au Royaume-Uni Médecine des voyages

Publié le 7 jan. 2020 à 14h11

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Royaume-Uni, les autorités sanitaires du comté du Somerset dans le sud-ouest de l'Angleterre ont mis en garde la population sur un regain de la scarlatine après l'observation d'un regain du nombre de cas au cours de la période de Noël.

Au total, 25 cas ont été confirmé dans le comté au cours des 2 dernières semaines de décembre 2019 selon les chiffres publiés par la santé publique en Angleterre.

Cela représente une importante augmentation du nombre de cas vus dans le Somerset qui avait enregistré 14 personnes diagnostiquées avec l'infection à Streptocoque bêta-hémolytique A les 2 semaines précédentes. Les cas ont été observé à  Bath et North East Somerset (10 cas), North Somerset (5 cas), Mendip (5 cas), South Somerset (2 cas) et Taunton Deane (2 cas), et Sedgemoor (1 cas). 

Rappels sur la scarlatine :

La scarlatine est une maladie infectieuse due à une bactérie, le Streptocoque bêta-hémolytique du groupe A. Lorsqu'elle a pénétré dans le corps, cette bactérie sécrète des substances toxiques pour l'organisme.

Elle se transmet par voie aérienne (toux, éternuements, postillons projetés en parlant), en portant ses mains souillées par les sécrétions du malade dans sa bouche ou son nez, lors des baisers ou de façon indirecte, en touchant des objets récemment souillés par des sécrétions.

Cette affection se manifeste, après une courte phase d'incubation de 1 à 4 jours, par une forte fièvre, une angineet une éruption cutanée. La peau présente une coloration rouge diffuse. Elle est parsemée de points rouges plus intenses, qui la rendent rugueuse ou granuleuse au toucher. Elle touche surtout les enfants scolarisés de 5 à 10 ans pendant l'hiver, et rarement, les adultes.?

Les complications sont de trois ordres :

Le traitement étiologique préconisé est un traitement antibiotique par une bêta-lactamine

Source : Promed.


Référence principale :