Foyers de salmonellose à Salmonella Virchow aux Pays-Bas liés à la consommation de poulet importé du Brésil Médecine des voyages

Publié le 11 avr. 2020 à 07h48

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Pays-Bas, une enquête du National Institute for Public Health and the Environment (RIVM)  et de la Netherlands Food and Consumer Product Safety Authority (NVWA) a permis d'identifier la viande de poulet venant du Brésil comme source de plusieurs cas de salmonellose

Entre la fin de 2019 et la mi-février 2020 le RIVM a identifié 6 cas de salmonellose à Salmonella Virchow réparties dans tout le pays mais sans aucun lien épidémiologique entre eux signalé. 

L'enquête menée par le RIVM et la NVWA grâce au séquençage du génome a montré que ces souches et 6 isolats alimentaires provenant de la viande de volaille, y compris de la volaille congelée importée du Brésil étaient étroitement liés génétiquement et associés à la source de l'infection. D'après les informations la viande de poulet congelée venant du Brésil a transité par l'Autriche et a également été distribuée en Espagne. 

Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux (diarrhée et crampes abdominales) souvent accompagnés de fièvre dans les 12 à 72 heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Les adultes en bonne santé sont généralement malades pendant quatre à sept jours. Les adultes plus âgés, les enfants, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les patients atteints de cancer, sont plus susceptibles de développer une maladie grave et des affections graves, parfois menaçant le pronostic vital.

Source : Food Safety News.