Plusieurs cas d'intoxication à la tétrodotoxine rapportés dans la province de Kampong Speu au Cambodge Médecine des voyages

Publié le 29 mai 2020 à 17h13

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Selon un rapport du Phnom Penh Post, deux hommes de la province de Kampong Speu, au Cambodge, sont morts après avoir ingéré du poisson-globe toxique

En plus des deux décès, deux femmes et un homme du village de Srae Ken ont récupéré à l'hôpital.

Le groupe a apparemment attrapé le poisson au barrage d'O Toang Veal Lvea avant de le préparer et finalement de le manger dans la commune de Trapaing Chor, dans le district d'Oral. Les autorités ont ajouté que sept poulets et un chien qui avaient mangé les entrailles du poisson-globe étaient également morts.

Rappel sur l'intoxication à la tétrodotoxine (ou tétrodotoxication ou fugu)

La tétrodotoxine est une toxine thermostable qui est concentrée dans le foie, les intestins et les ovaires du poisson. Selon l'association des services de santé d'Ishikawa, la tétrodotoxine est presque 100 fois plus toxique que le cyanure de potassium.

Les symptômes se produisent habituellement quelques minutes à une heure après avoir consommé le poisson contaminé.  

Le diagnostic est présomptif : en zone d'endémie, c'est la survenue de symptômes compatibles avec une intoxication dans les suites d'un repas de poisson connu pour être potentiellement toxique :

  • signes généraux : myalgies, arthralgies, prurit, éruptions cutanées, hypersudation ;
  • signes digestifs : douleurs abdominales diffuses, nausées, vomissements, hoquet ;
  • signes neurologiques : ataxie cérébelleuse, céphalées, troubles du sommeil, syndrome dépressif, hallucinations visuelles, paresthésies, atteintes des nerfs crâniens, coma ;
  • signes cardio-vasculaires : baisse du rythme cardiaque (bradycardie), hypotension artérienne, troubles du rythme.

L'empoisonnement du poisson-globe ou la tétrodotoxication est une maladie aiguë et potentiellement mortelle après avoir mangé du poisson-globe ou du fugu. Le taux de mortalité de ce type d'intoxication alimentaire est d'environ 60%.

Les patients qui survivent nécessitent une assistance respiratoire et se rétablissent complètement dans les 48 heures.

Source : Outbreak News Today.