Etats-Unis : le virus Bourbon est présent chez les cerfs en Caroline du Nord Médecine des voyages

Publié le 16 juin 2020 à 16h12

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, une étude récente a montré de façon indirecte que le virus Bourbon, virus découvert en 2014 chez un patient ayant des antécédents de morsures de tiques multiples à Kansas est mort d'une infection inconnue, est présent en Caroline du Nord.

Des anticorps neutralisants ont été détectés chez des cerfs de Virginie (White-tailed deer, Odocoileus virginianus) en Caroline du Nord ce qui suggère que le virus est présent dans l'État : sur les échantillons de 32 cerfs de Virginie tués pendant la saison de chasse 2014 dans les comtés de Stanly et New Hanover, 18 ont été confirmés positifs par technique de séroneutralisation. 

L'incidence de l'infection par le virus Bourbon chez l'homme en Caroline du Nord est inconnue. Cependant, compte tenu de l'abondance de la tique Lone Star (Amblyoma americanum) dans l'État, et la proportion notable des cerfs avec des signes d'infection, les infections humaines sont probablement passé inaperçu ou peut-être mal diagnostiquées. 

Rappel sur le virus Bourbon

Le virus Bourbon est un virus nouvellement découvert aux Etats-Unis, du genre Thogotovirus, de la famille des Orthomyxoviridae, transmis à l'homme par des tiques.

Les symptômes comprennent de la fièvre, des douleurs musculaires et articulaires, de la diarrhée et une éruption cutanée.

Il est recommandé à toute personne qui fait de la randonnée, du camping ou participe à des activités de plein air de prendre des précautions pour éviter les morsures de tiques :

  • porter des vêtements de couleur claire pour repérer les tiques ;
  • porter des chemises à manches longues et des pantalons rentrés dans les chaussettes pour éviter la fixation des tiques ;
  • porter des chaussures fermées ;
  • utiliser un insectifuge contenant du DEET sur la peau et des insecticides sur les vêtements ;
  • les randonneurs et les cyclistes doivent se déplacer au centre des sentiers pour éviter l'herbe et les broussailles ;
  • vérifier la présence de tiques au moins une fois par jour, en particulier au niveau de la ceinture, de la racine des cheveux, à l'arrière du cou, dans les aisselles et l'aine ;
  • retirer les tiques fixées dès que possible en utilisant des pinces ou des doigts recouvert d'un tissu.

Source : North Carolina Medical Journal.