La Californie signale une augmentation des cas d'infection à Candida auris Médecine des voyages

Publié le 24 août 2020 à 16h39

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Department of Health de Californie a publié un avis de santé la semaine dernière en raison de l'augmentation des cas rapportés d'infection à Candida auris multi-résistant aux médicaments (MDRO).

Les responsables de la santé ont déclaré qu'un nombre croissant de cas de Candida auris ont été signalés dans le sud de la Californie ces derniers mois. Le nombre de cas nouvellement identifiés de Candida auris a plus que doublé entre mai (15 cas) et juin (40 cas); et le nombre de nouveaux cas identifiés en juillet (73 cas) a dépassé le total combiné pour les mois d'avril, mai et juin (59 cas).

Plus récemment, des clusters ont été signalées dans des établissements de santé des comtés de Los Angeles et d'Orange.

Candida auris est une levure du genre Candida rapportée dans une douzaine de pays sur les 5 continents depuis 2009. Contrairement à de nombreuses infections à levures, Candida auris provoque des infections sanguines graves. Elle se propage facilement d'une personne à l'autre dans les établissements de santé, et survit pendant des mois sur la peau et pendant des semaines sur les lits, chaises, et autres équipements de l'hôpital. Certaines souches sont résistantes aux 3 grandes classes de médicaments antifongiques.

L'agent pathogène figure parmi les nouvelles menaces émergentes résistantes aux médicaments selon les autorités sanitaires. Candida auris fait partie du complexe Candida haermulonii. Son identification est difficile, elle reposer soit sur une technique de MALDI-TOF incluant les bases protéiques de Candida auris, soit sur une identification moléculaire par séquençage des régions ITS (Internal transcribed Spacer) et D1/D2.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), Candida auris est un champignon émergent qui présente une grave menace pour la santé mondiale. Il provoque une maladie grave chez les patients hospitalisés dans plusieurs pays, dont les États-Unis. Les patients peuvent rester colonisés par Candida auris pendant une longue période et il peut persister sur les surfaces dans les environnements de soins de santé. Cela peut entraîner la propagation de Candida auris entre les patients dans les établissements de santé.

En Europe de l'European Center of Diseases Control a réactualisé le document sur le contrôle de cette levure en 2018 (avis du 23 avril 2018)

En France, la Haute autorité de santé a émis un avis (avis du 14 juin 2019) sur cette levure émergente présentant un risque nosocomial.

Source : Outbreak News Today.