Infection à Hantavirus Séoul acquise localement signalée en Allemagne Médecine des voyages

Publié le 15 nov. 2020 à 16h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Un groupe de chercheurs de la Charité - Universitätsmedizin Berlin a confirmé le tout premier cas de transmission du virus Séoul de l'animal à l'homme en Allemagne.

En collaboration avec des chercheurs du Friedrich-Loeffer-Institut (FLI), les chercheurs ont pu confirmer la présence du virus chez une jeune femme de Basse-Saxe et son rat de compagnie. Après avoir développé des symptômes d'insuffisance rénale aiguë, la jeune patiente a dû être hospitalisé plusieurs jours. Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire.

Le virus est originaire d'Asie et a probablement été transporté en Europe par des rats sauvages sur des bateaux. Cependant, il n'avait jamais été observé auparavant en Allemagne. Le rat infecté, qui avait été élevé comme animal domestique, a probablement été importé d'un autre pays. Il est conseillé aux éleveurs de rats de faire preuve de prudence.

Rappels sur les infections par le virus Seoul (SEOV)

Le SEOV est un des agents des « fièvres hémorragiques avec syndrome rénal » (FHSR), un ensemble d’infections virales au tableau clinique identique dues à des hantavirus, des virus à ARN appartenant au genre Orthohantavirus, famille des Hantaviridae, ordre des Bunyavirales.

Les hantavirus responsable de FHSR, dits hantavirus de l’ancien monde, diffèrent de par leur répartition géographique, leur virulence et l’espèce réservoir qui est toujours un rongeur. Les principaux virus responsables de FHSR sont les virus Hantaan, Dobrava-Belgrade, Seoul (SEOV) et Puumula.

Le SEOV a une distribution mondiale. Il a pour réservoir le rat noir (Rattus rattus) et le rat surmulot ou rat d’égout (Rattus norvegicus). Les rats infectés par le virus de Séoul sont asymptomatiques. La transmission à l’homme se fait essentiellement par voie respiratoire à partir d’aérosols de poussières contenant des excréments du rongeur. Plus rarement elle se fait par contact direct avec des cadavres d’animaux ou l’environnement souillé du rat en particulier en cas de lésions cutanées, ou encore par morsure. Il n’y a pas de transmission inter-humaine.

En Russie, en Corée du Sud et en Chine, quelques dizaines à quelques milliers d'infections humaines par le SEOV sont signalées chaque année. Des cas sporadiques, pour la plupart confirmés sérologiquement, sont signalés en Europe (France, Royaume-Uni) et sur le continent Nord-Américain (Etats-Unis, Canada) (Emerg Infect Dis. 2017 Jun; 23(6): 973–977). Ces cas sont alors souvent liés à des contacts avec des rats utilisés comme animaux de compagnie (éleveurs et propriétaires) et/ou élevés pour le nourrissage de reptiles. La séroprévalence de l'hantavirus dans le groupe des propriétaires de rats de compagnie était de 34,1 % dans une enquête conduite au Royaume Uni, ces taux étant respectivement de 2,4% et 1,4% chez les professionnels au contact de rat de compagnie ou de rats sauvages (Epidemiol Infect. 2017 Sep;145(12):2458-2465).

L'incubation de la maladie est de une à deux semaines, mais peut atteindre 8 semaines.

La maladie comprend classiquement cinq phases :

  • Phase fébrile (3 à 7 jours), qui débute brusquement par une forte fièvre suivie par des céphalées, frissons et symptômes gastro-intestinaux. La somnolence est fréquente et apparaissent souvent des rougeurs diffuses du visage, des pétéchies, une hémorragie conjonctivale et une vision floue ;
  • Phase hypotensive (de quelques heures à plusieurs jours), caractérisée par une chute de tension artérielle soudaine qui peut évoluer vers l’état de choc avec tendance hémorragique;
  • Phase oligurique (trois à sept jours), durant laquelle le débit urinaire chute de façon marquée, avec des hémorragies au niveau des muqueuses ; elle peut se compliquer d’une hypertension artérielle et d’un œdème pulmonaire ;
  • Phase polyurique (quelques jours à plusieurs semaines), caractérisée par une émission d’urines abondante de trois à six litres par jour;
  • Phase de convalescence (de quelques semaines à plusieurs mois), les symptômes s'atténuant, annonçant la guérison.

La gravité de la maladie varie en fonction du virus responsable. Les virus Hantaan et Dobrava sont responsables des formes les plus graves ; les virus SEOV et Puumala sont généralement responsables de manifestations plus modérées avec moins de 1% de décès. La proportion d’infections asymptomatiques et de formes atypiques n’est pas précisément connue mais est probablement importante.

Il  n’existe pas de traitement spécifique des infections à hantavirus, ni de vaccin.

Prévention des infections à SEOV :

Mesures générales : Les contacts avec les rongeurs, en particulier pour les voyageurs, doivent être évités. Le port de masque et de gants est indispensable pour manipuler un animal mort. Les campeurs et éco-touristes doivent éviter les contacts avec des rongeurs dans leur tente ou habitation et protéger leur nourriture de toute contamination.

Pour prévenir les infections par le virus Séoul et autres maladies transmises par les rats de compagnies les recommandations suivantes sont à adopter :

Le lavage des mains doit être systématique après avoir touché, soigné ou nourri des rongeurs ainsi qu’après avoir nettoyé leur habitat, et avant de manger, boire, ou préparer les repas.

Les propriétaires sont encouragés à prendre un avis vétérinaire lors de l’arrivée d’un rat domestique dans un foyer pour discuter de la mise en quarantaine du rat acquis pendant 4 semaines et de tester le rat pour le SEOV surtout s’il va vivre avec d’autres rats.

Ayez un comportement adapté :

  • Il est déconseillé d’avoir des rats si un enfant de moins de 5 ans, une femme enceinte ou une personne immunodéprimée vit dans le foyer;
  • N'embrassez pas et ne tenez pas les rats de compagnie près de votre visage;
  • Evitez les morsures ou les griffures;
  • Ne mangez, buvez ou fumez jamais en jouant avec votre animal de compagnie ou en vous en occupant;
  • Assurez-vous que les enclos des rats sont correctement sécurisés et sûrs afin que votre animal ne contamine l’environnement;
  • Gardez les rats de compagnie et leurs réserves de nourriture hors de la cuisine ou des autres endroits où de la nourriture est préparée, servie ou consommée.

Entretenir la cage en respectant les règles suivantes :

  • L’entretien des cages ne doit pas être assuré par un enfant, une femme enceinte ou une personne immunodéprimée;
  • Portez des gants imperméables jetables lors du nettoyage de la cage;
  • Utilisez un désinfectant, le SEOV étant sensible à la plupart des désinfectants et à l’eau de Javel diluée, et laissez le sécher complétement;
  • Dans la mesure du possible, nettoyez et désinfectez les habitats des rongeurs à l'extérieur de la maison pour une meilleure ventilation;
  • Si le nettoyage se fait  à l'intérieur : utilisez un évier ou une baignoire dans un endroit bien ventilé ; ne nettoyez jamais les habitats de rongeurs ou leurs fournitures dans l'évier de la cuisine, ou dans une autre zone de préparation des aliments ou dans l'évier de la salle de bain;
  • Nettoyez et désinfectez la zone de travail immédiatement après le nettoyage;
  • Mouillez la literie souillée avec un désinfectant avant de l'emballer pour l'élimination des déchets afin de réduire la production de poussière, y compris en cas d’usage d’un aspirateur.

Si un rat de compagnie est suspecté d’être infecté par le SEOV, la personne qui nettoie l'environnement des rongeurs doit porter un appareil respiratoire, porter des gants, et couvrir toute égratignure ou plaie ouverte. Les CDC recommandent l'euthanasie des rats de compagnie infectés par le SEOV.

Si vous présentez des symptômes, contactez votre médecin en lui précisant que vous possédez un rat de compagnie.

Source : Outbreak News Today.