Premier cas humain de grippe d'origine porcine A(H1N2)v signalé au Canada Médecine des voyages

Publié le 1 déc. 2020 à 11h13

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Canada, le Laboratoire de santé publique de l'Alberta et Alberta Health Services ont rapporté un cas de grippe d'origine porcine A(H1N2)v. Le 7 octobre 2020, un patient de l'Alberta s'est présenté à l'hôpital pour une toux évoluant depuis 4 jours de toux, fièvre, pharyngite et rhinorrhée. L'écouvillon nasopharyngé a été testé négatif pour le SRAS-CoV-2 et positif pour la grippe A par RT-PCR ciblant le gène M. Le patient s'est rétabli à domicile sans complication et n'a pas nécessité d'hospitalisation.
Les séquences partielles des gènes de l'hémagglutinine et de la neuraminidase ont montré une forte similitude nucléotidique avec les sous-types H1 et N2 porcins.

Rappels sur les virus de la grippe porcine :

La grippe porcine est une maladie respiratoire des porcs causée par des virus de la grippe de type A. Chez le porc, les virus de la grippe porcine peuvent provoquer une maladie (fièvre, toux, écoulements nasaux ou oculaires, les difficultés respiratoires, inflammation des yeux, arrêt de l'alimentation), mais causent généralement peu de décès. Les porcs infectés peuvent également ne pas sembler malades. Les virus de la grippe porcine peuvent circuler parmi les porcs tout au long de l'année, mais la plupart des épidémies se produisent à la fin de l'automne et en hiver.

Lorsqu'un virus de la grippe qui circule normalement chez les porcs (mais pas chez l'homme) est détecté chez un homme, il est appelé "virus grippal variant". Ils peuvent également être désignés en ajoutant la lettre "v" à la fin de la désignation du sous-type du virus. Par exemple, si un virus de la grippe A(H1N2) d'origine porcine est détecté chez un homme, ce virus sera appelé "variant H1N2" ou "H1N2v".

Les virus de la grippe porcine n'infectent normalement pas l'homme, mais des infections humaines sont possibles chez des personnes exposées à des porcs infectés. Les virus de la grippe porcine peuvent être transmis directement des porcs à l'homme. Les porcs infectés peuvent émettre des gouttelettes contenant le virus lorsqu’ils toussent et l’homme peut être infecté si ces gouttelettes entrent en contact avec le nez ou la bouche, ou sont inhalées. On peut également être infecté en touchant une surface sur laquelle se trouve le virus, puis en se touchant la bouche ou le nez.

Le plus souvent, les infections humaines sont sporadiques mais quelques cas d’infections groupées ont été rapportés. La transmission interhumaine des virus de la grippe porcine est très rare mais possible. Les cas humains de grippe porcine sont déclarés au niveau international depuis 2005. Entre le 20 février 2018 et le 30 septembre 2020 les cas notifiés à l'OMS ont été les suivants :

  • Infections à virus A(H1N1)v 
    • Un cas d’infection humaine a été identifié aux États-Unis pendant cette période (depuis 2005, 48 infections humaines par des virus A(H1)v ont été notifiés par les États-Unis).
    • Deux cas ont été identifiés en Chine.
    • Un cas a été identifié aux Pays-Bas.
    • Un cas a été identifié en Allemagne en 2020.
  • Infections à virus A(H1N2)v
    • Treize cas d’infection humaine ont été identifiés aux États-Unis.
    • Deux cas ont été identifiés au Brésil, dont un en 2020.
  • Infections à virus A(H3N2)v
    • Un cas a été détecté en Australie
    • Deux  cas ont été notifié aux États-Unis (depuis 2005, 438 infections humaines par des virus A(H3N2)v ont été notifiées aux États-Unis).

Les personnes qui ont été infectées par des variants de virus ont présenté des symptômes similaires à ceux de la grippe saisonnière humaine normale. L'évolution de la maladie est en principe favorable.

Pourquoi les infections humaines par des variantes de virus sont-elles préoccupantes ?

Les virus de la grippe qui infectent les porcs peuvent être différents des virus de la grippe humaine. Ainsi, les vaccins antigrippaux fabriqués contre les virus de la grippe humaine ne sont généralement pas censés protéger les personnes contre les virus de la grippe qui circulent normalement chez les porcs. En outre, comme les porcs sont sensibles aux virus de la grippe aviaire, humaine et porcine, ils peuvent être infectés simultanément par des virus de la grippe provenant d'espèces différentes (virus de la grippe des canards et des hommes par exemple). Si cela se produit, il est possible que les gènes de ces virus se mélangent et créent un nouveau virus. Si ce nouveau virus provoque une maladie chez l'homme et peut être transmis facilement d'une personne à l'autre, une pandémie de grippe peut se produire. C'est ce qui s'est produit en 2009, lorsqu'un virus A(H1N1), doté de gènes porcins, aviaires et humains, est apparu au printemps 2009 et a provoqué la première pandémie depuis plus de 40 ans.

Source : ProMED.