Mise en garde contre le risque d'empoisonnement par certaines plantes décoratives de Noël Médecine des voyages

Publié le 30 déc. 2020 à 11h49

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En France, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, de l'environnement et du travail (ANSES) a mis en garde contre les risques de manger des baies ou des feuilles de plantes décoratives, en particulier les fleurs, les baies et les feuilles de houx, de gui et de poinsettia qui peuvent être utilisées pour décorer les gâteaux, les maisons et les jardins. L'ingestion de baies ou de feuilles, en particulier par les enfants ou les animaux domestiques, peut provoquer des symptômes plus ou moins graves selon la quantité consommée.
Les centres antipoison en France reçoivent entre 60 et 80 appels concernant des enfants de moins de 15 ans qui ont accidentellement mis des baies de houx dans leur bouche. Près de 40 % des cas se produisent pendant les vacances d'hiver, entre décembre et janvier.

Dans la plupart des cas, les enfants mettent une ou deux baies dans leur bouche et ne développent aucun symptôme ou n'éprouvent que des problèmes digestifs mineurs tels que nausées, vomissements et douleurs abdominales. Cependant, l'ingestion d'un plus grand nombre de baies peut entraîner des symptômes tels qu'une salivation excessive, des vomissements et une diarrhée persistante, de la somnolence ou des convulsions.

  • Les feuilles et les baies de houx sont également toxiques pour les animaux comme les chiens et les chats. En cas d'ingestion, ils peuvent développer une diarrhée et des vomissements ou des symptômes neurologiques tels que la somnolence et le coma après avoir mangé un grand nombre de baies.
  • Les feuilles et les baies de gui peuvent être mortelles si elles sont consommées par des animaux domestiques ou des herbivores en pâturage tels que les vaches, les moutons ou les chevaux.
  • Placer une feuille de poinsettia dans la bouche peut provoquer de légers symptômes digestifs chez les enfants. Cependant, pour un animal domestique, mâcher plusieurs feuilles ou tiges peut avoir des conséquences graves, comme des problèmes digestifs ou une salivation excessive.

L'ANSES a conseillé au public de ne pas donner à boire aux enfants qui ont placé des feuilles ou des baies de houx, de gui ou d'une autre plante ornementale dans leur bouche, de nettoyer la bouche de l'enfant avec un chiffon humide et d'appeler un centre antipoison. L'étiquette doit être conservée ou une photo de la plante doit être prise pour faciliter l'identification. 

Source : Food Safety News.