Augmentation de l'activité sismique de la Montagne Pelée à la Martinique Médecine des voyages

Publié le 13 jan. 2021 à 16h15

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A la Martinique les autorités locales ont noté une augmentation des activités sismiques du volcan de la Montagne Pelée depuis le début décembre 2020. Elles ont activé le premier seuil d'alerte de couleur jaune.
Même si, en l'état actuel des mesures il n'y a pas de déformation du volcan à l'échelle du réseau d'observation, l'apparition, en quelques mois, différents types de signaux sismiques d'origine volcanique montrent un changement clair du comportement du système volcanique, dont l'activité est en augmentation par rapport au niveau de base observé sur plusieurs décennies.

En conséquence, l'Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique de l'Institut de physique du globe de Paris (OVSM-IPGP) renforce sa vigilance et recommande le passage au niveau d'alerte jaune.

Ce passage en niveau d'alerte volcanique jaune, correspond à un renforcement des moyens d'observation déployés par l'OSVM et une mobilisation de moyens supplémentaires (moyens humains et instrumentaux) à l'IPGP afin de mieux suivre et analyser en temps réel le fonctionnement et l'évolution du système volcanique. Si la Montagne Pelée présente des signes d'activités supplémentaires, les scientifiques écartent cependant, la possibilité d'une éruption à court terme.

La préfecture de Martinique a suivi cette préconisation et la zone de la Montagne Pelée passe au niveau jaune d'alerte volcanique à compter du 4 décembre 2020.

Source : Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique de l'Institut de physique du globe de Paris (OVSM-IPGP).