Détection du virus Tula, un Hantavirus, chez un patient en Allemagne Médecine des voyages

Publié le 30 mar. 2021 à 21h52

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Allemagne, un patient immunocompétent a été infecté par le virus Tula (TULV), un virus membre de la famille des Hantaviridae.

Le patient, âgé de 21 ans originaire d'un petit village près de Hambourg au nord de l'Allemagne, présentait des signes typiques de maladie à hantavirus. Il a été admis à l'hôpital pour fièvre soudaine, maux de tête intenses, douleurs abdominales et douleurs aux membres. Il a présenté ensuite des signes d'insuffisance rénale. Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire. Le patient a travaillé comme ingénieur sanitaire et chauffagiste dans le nord de l'Allemagne.

De plus en plus de preuves indiquent que le virus Tula, bien que souvent considéré comme non pathogène, représente une menace pour la santé humaine. Jusqu'à présent, des preuves moléculaires directes de l'infection par le TULV n'ont été trouvées que dans 2 cas : chez un patient immunodéprimé en République tchèque et chez un patient en France.

Ref : Tula Virus as Causative Agent of Hantavirus Disease in Immunocompetent Person, Germany. Jörg HofmannComments to Author , Stephanie Kramer, Klaus R. Herrlinger, Kathrin Jeske, Martin Kuhns, Sabrina Weiss1, Rainer G. Ulrich, and Detlev H. Krüger. Emerging Infectious Diseases. Volume 27, Number 4—April 2021.

Rappels sur le virus Tula : 

Le virus Tula (TULV), membre de la famille des Hantaviridae, genre Orthohantavirus, a été isolé de campagnols communs (Microtusarvalis). TULV, est largement distribué dans différentes parties de l'Eurasie, hébergé par des campagnols communs, mais a également été trouvé chez des espèces de campagnol. La transmission par aérosol des excréments de rongeurs, hôte réservoir de virus, reste le seul moyen connu de transmission du virus à l'homme.
L'incubation de la maladie est de une à deux semaines, mais peut atteindre 8 semaines dans certains cas puis la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) comprend cinq phases :

  • Phase fébrile accompagnée habituellement d'un syndrome grippal et de signes digestifs. Elle dure trois à sept jours.
  • Phase hypotensive, les signes observés sont une tachycardie, une hypoxémie et une baisse des plaquettes (thrombopénie). Cette phase peut durer deux jours.
  • Phase oligurique (trois à sept jours), atteinte rénale (insuffisance rénale et protéinurie).
  • Phase diurétique (quelques jours à plusieurs semaines) caractérisée par une diurèse abondante (polyurie) de trois à six litres par jour.
  • Phase de convalescence, les symptômes s'atténuent, annonçant la guérison.

Source : Centers for Disease Control and Prevention.