Nouvelle épidémie de salmonellose en Suède Médecine des voyages

Publié le 10 mai 2021 à 14h51

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les autorités sanitaires de Suède enquêtent sur une épidémie de salmonellose qui a touché 14 personnes du 13 au 24 avril 2021 dans 10 régions différentes du pays. Les 14 patients ont été infectés par Salmonella Braenderup et le séquençage du génome entier a montré que les patients étaient liés, selon l'Agence de santé publique de Suède (Folkhälsomyndigheten). Les personnes malades sont âgées de quelques mois à 91 ans et 10 sont des femmes.

Les unités de contrôle des infections, les municipalités, l'Agence alimentaire suédoise (Livsmedelsverket) et l'Agence de santé publique de Suède enquêtent sur l'épidémie. Il s'agit d'interroger les patients pour savoir ce qu'ils ont mangé la semaine précédant leur maladie, dans le but d'identifier des points communs entre eux. La source de l'infection n'a pas été identifiée mais on soupçonne qu'il s'agit d'un aliment largement distribué en Suède.

Rappels sur la salmonellose :

La plupart des personnes infectées par Salmonella développent de la diarrhée, de la fièvre et des crampes d'estomac 6 heures à 6 jours après avoir été exposées à la bactérie.
La maladie dure généralement de 4 à 7 jours et la plupart des personnes se rétablissent sans traitement.
Chez certaines personnes, la maladie peut être si grave que le patient doit être hospitalisé. L'infection à Salmonella peut se propager des intestins à la circulation sanguine, puis à d'autres parties du corps.
Les enfants de moins de 5 ans, les adultes de 65 ans et plus et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie grave.

Source : Food Safety News.