Epidémie à Escherichia coli O121 aux États-Unis liée à une préparation pour gâteau Médecine des voyages

Publié le 30 juil. 2021 à 21h17

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les responsables de la santé publique et de la réglementation de plusieurs États, ainsi que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, enquêtent sur l'épidémie d'infections à Escherichia coli O121 survenue dans plusieurs États à cause de préparations pour gâteaux. L'Illinois, l'Iowa, le Nebraska et l'Ohio comptent deux patients, tandis que l'Indiana, le Massachusetts, le Michigan, l'Oregon, la Caroline du Sud, l'Utah, la Virginie et Washington en comptent un.

Toutes les personnes malades sont de sexe féminin et les dates de la maladie s'échelonnent du 26 février au 21 juin. L'âge des malades varie de 2 à 73 ans, avec une médiane de 13 ans. Soixante-quinze pour cent sont des enfants de moins de 18 ans. Sur les 16 personnes pour lesquelles des informations sont disponibles, 7 ont été hospitalisées. Une personne a développé un type d'insuffisance rénale appelé syndrome hémolytique et urémique (SHU), mais aucun décès n'a été signalé.

Sur les huit personnes interrogées, six ont déclaré avoir goûté ou mangé de la pâte crue faite avec un mélange à gâteau. Les personnes ont dit avoir acheté différentes variétés et marques. Le séquençage du génome entier a montré que les bactéries des échantillons des personnes malades sont étroitement liées génétiquement. Cela signifie que les patients de cette épidémie ont probablement été contaminés par le même aliment. La bactérie en cause est une souche d'Escherichia coli produisant une toxine shiga like de sérotype O121, un sérotype moins fréquent d'Escherichia coli entérohémorragique que l'on retrouve aux États-Unis. Les personnes âgées, les enfants et les immunodéprimées sont les plus sensibles à l'infection.

La FDA mène une enquête de traçabilité en utilisant les registres d'achat des lieux où les personnes malades ont acheté des préparations pour gâteaux afin d'essayer de déterminer une marque ou une installation de production commune.

Source : Food Safety News.