Infections à virus Mayaro signalées dans le Pará en 2021 au Brésil Médecine des voyages

Publié le 29 jan. 2022 à 19h16

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

au Brésil, le Secrétariat d'État à la santé publique (SESPA) de l'État du Pará fait état de huit cas confirmés d'infections à virus Mayaro en 2021. Sur les 8 cas de fièvre Mayaro confirmés l'année dernière, 2 ont été enregistrés à Benevides et 6 à Igarapé Miri.

Dans le Pará, la période de plus grande transmission de ces maladies a lieu pendant l'hiver. Le virus Mayaro est transmis par les moustiques, à travers les piqûres de Haemagogus janthinomys, qui transmet également la fièvre jaune.

Rappels sur le virus Mayaro

Le virus Mayaro est un arbovirus du genre Alphavirus, de la famille des Togaviridae, endémique dans les zones forestières d'Amérique Centrale et du Sud (Amazonie) et des Caraïbes. Il est également à l'origine de cas importés en Amérique du Nord et en Europe.
Il est transmis par un arthropode, principalement Haemagogus janthinomys, à partir d'un réservoir constitué de rongeurs (Orymys, Nectomys et Proechimys), d'oiseaux (Colombigallina et Icterus) et de primates (Callithix).

Il est responsable d'une maladie bénigne qui se traduit par un syndrome "dengue-like" avec fièvre, céphalées, arthralgies souvent associées à une éruption papulaire.

Source : Outbreak News Today.