Cas d'hépatites potentiellement associées à des infections à Adénovirus chez des enfants en Alabama, Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 17 avr. 2022 à 19h43

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, le Department of Public Health d'Alabama (ADPH) en collaboration avec les pédiatres, notamment les hôpitaux qui traitent les enfants et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), a enquêté sur une augmentation des cas d'hépatite chez les jeunes enfants. Ces enfants se sont présentés avec les symptômes d'une maladie gastro-intestinale et des degrés variables de lésions hépatiques, y compris une insuffisance hépatique. 

Des analyses ultérieures ont révélé une association possible de cette hépatite avec l'Adénovirus 41À ce jour, neuf enfants de moins de 10 ans ont été identifiés comme positifs à l'adénovirus et deux ont dû subir une greffe du foie. Les enfants touchés provenaient de tout l'État de l'Alabama, et un lien épidémiologique entre eux n'a pas été déterminé. Aucun de ces enfants ne présentait de problèmes de santé sous-jacents notables.

Les CDC élaborent actuellement un avis sanitaire national à la recherche de cas cliniquement similaires de lésions hépatiques d'étiologie inconnue ou associées à une infection à Adénovirus dans d'autres États.

Rappel sur les Adénovirus.

Les Adénovirus représentent un groupe de virus qui infectent les muqueuses. La maladie est causée principalement par les Adénovirus de types 1, 2, 4, 5 et 6 et occasionnellement, 3 et 7. Plus de la moitié des Adénovirus ne causent pas de symptômes, mais en fonction du type de virus, ils peuvent provoquer des maladies respiratoires, mais aussi de la diarrhée, des infections oculaires et des éruptions cutanées. Les jeunes enfants, les personnes âgées et immunodéprimées sont plus sensibles.

L'infection se propage principalement par des gouttelettes d'air, le contact direct de sécrétions oro-nasales de patients, ou ingestion de nourriture ou d'eau contaminées.

Pour se prévenir des infections à Adénovirus, le public doit appliquer les mesures suivantes :

  • maintenir une bonne hygiène personnelle et environnementale ;
  • se couvrir le nez et la bouche en éternuant ou en toussant et utiliser des mouchoirs jetables ;  
  • se laver les mains avant de manipuler des aliments et de manger, et après être allé aux toilettes ;
  • évitez de toucher les yeux avec les mains ;
  • ne pas partager les serviettes et les articles de toilette.

Source : Outbreak News Today.