L'épidémie de peste se poursuit dans la province de l'Ituri en République démocratique du Congo Médecine des voyages

Publié le 27 juin 2022 à 21h19

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En République démocratique du Congo (RDC) du 27 mars 2022 au 26 juin 2022, après 91 jours d'épidémie, la zone de santé de Rethy, située en territoire de Djugu, dans la province de l'Ituri, continue de signaler des cas de peste. Un total de 351 cas suspects de peste ont été signalés, ce qui représente un taux d'attaque de 0,14 % avec 5 décès (taux de létalité 1,4 %). Au cours de la semaine 21, la zone a notifié 54 cas de peste. Depuis la courbe de notification a peu diminué (semaine 22, 33 cas ; semaine 23, 51 cas ; et semaine 24, 40 cas).

A ce jour, la zone de santé la plus touchée est Lokpa avec 80,9% des cas, suivi de Rassia 7,6% et Uketha 7,4%. La majorité (86 %)des personnes qui ont contracté la peste sont sont âgés de plus de 5 ans (302 cas) avec un âge moyen de 16 ans. La forme bubonique est dominante (99,7%).

Compte tenu de l'abondance des précipitations et par conséquent de l'abondance des puces libres dans les maisons, il est probable que l'épidémie continue.

Il est conseillé aux voyageurs de prendre des mesures préventives :

  • utiliser un insectifuge sur la peau et les vêtements,
  • ne pas laisser les chiens ou les chats errer librement et leur mettre un insectifuge sur la peau,
  • ne pas camper près des nids de rongeurs ou des terriers,
  • éviter le contact avec les animaux malades ou morts,
  • si vous êtes un chasseur porter des gants lors de la manipulation de la proie.

Source : ProMED.