Le Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient est présent chez les dromadaires en Turquie Médecine des voyages

Publié le 27 juil. 2022 à 20h38

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Turquie, une étude sérologique récente a montré que le Coronavirus responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) circule chez les dromadaires. Chez 52,7% des 188 dromadaires testés il a été détecté des anticorps contre le MERS-CoV par technique ELISA indirecte avec des niveaux modérés d'anticorps contre le MERS-CoV (DO moyenne : 1,90 ± 0,97). Les dromadaires testés appartenaient à 72 troupeaux de 9 villes de Turquie.

Les études de suivi doivent continuer à surveiller l'état épidémiologique de l'infection chez les dromadaires de Turquie, qui sont utilisés pour le transport traditionnel et touristique dans plusieurs régions (Égée, Anatolie centrale, Marmara, Méditerranée, et Anatolie du Sud-Est).

Source : ProMED.