Le trachome est éliminé au Malawi Médecine des voyages

Publié le 25 sept. 2022 à 08h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a validé le Malawi comme ayant éliminé le trachome - une infection bactérienne de l'œil qui peut causer une cécité irréversible si elle n'est pas traitée - en tant que problème de santé publique. Le Malawi devient le premier pays d'Afrique australe et le cinquième d'Afrique à franchir cette étape importante.

Le Malawi était connu pour être un pays où le trachome est endémique depuis les années 1980. En 2015, le Malawi avait déclaré que 7,6 millions de personnes étaient exposées au risque d'infection par le trachome.
Rappels sur le trachome

Le trachome est une infection oculaire bactérienne non spécifique et contagieuse causée par Chlamydia trachomatis. Touchant au départ la paupière, il évolue en l'absence de traitement vers des lésions cornéennes irréversibles pouvant mener à la cécité. Son réservoir est strictement humain. Il existe deux biovars et 18 sérovars connus possédant un tropisme tout particulier pour les muqueuses génitales et oculaires.

La contamination se fait des organes génitaux vers les yeux, par des mains souillées. Une contamination oculaire indirecte est possible par les mouches se posant sur les yeux des nouveau-nés dans les pays à forte endémie.

Source : Bureau Afrique de l'Organisation Mondiale de la Santé.