Situation sécuritaire fortement dégradée dans les provinces de Cabo Delgado et Nampula au Mozambique Médecine des voyages

Publié le 6 oct. 2022 à 10h03

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Mozambique, suite aux récentes actions ayant coûté la vie à plusieurs personnes dans le nord de la province de Nampula, et celle ayant visé la mission catholique de Chipene, il est instamment recommandé de ne pas se rendre dans les districts de Mecurubi, Errâti, Memba, Nacarôa, Muecate (partie sud), Monapo (zone nord), Meconta (zone nord), Nampula (zone nord) et Nacala (ville de Nacala exceptée) jusqu'à nouvel ordre, et de ne pas utiliser les axes routiers situés au nord de l'axe principal Nampula-Nacala.

Pour rappel, toute la province du Cabo Delgado, y compris la ville de Pemba, est "formellement déconseillée".

Les personnes susceptibles de se trouver dans cette région sont invitées à se signaler sans délai auprès de l'ambassade de France à Maputo et à s'enregistrer sur le fil d'Ariane.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.