Mise à jour sur l'épidémie de leishmaniose viscérale au Kenya Médecine des voyages

Publié le 2 nov. 2022 à 16h43

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'épidémie de leishmaniose viscérale, ou kala-azar, au Kenya est continue depuis 2020. Un total de 2 037 cas de leishmaniose viscérale (suspectés et confirmés) ont été signalés dans les comtés de Marsabit, Garissa, Kitui, Baringo, West Pokot, Mandera, Wajir et Isiolo avec un total de 10 décès signalés.

L'épidémie est active dans quatre comtés, le comté de West Pokot dans les sous-comtés de Pokot Nord, Pokot Sud et West Pokot, le comté de Kitui dans les sous-comtés de Mwingi Nord et Mwingi Central, le comté de Wajir dans les sous-comtés de Wajir Est, Ouest, Sud et Eldas et le comté d'Isiolo.

Au cours de la semaine dernière, vingt-deux (22) nouveaux cas ont été signalés dans le comté de West Pokot.

Rappel sur la leishmaniose viscérale (ou Kala Azar) :

Les leishmanioses sont des parasitoses dont l'agent pathogène est un protozoaire flagellé du genre Leishmania. Il s'agit d'une zoonose, transmise de vertébré à vertébré par un moucheron hématophage, le phlébotome dans l'ancien monde et Lutzomyia dans le Nouveau Monde. Les phlébotomes piquent surtout le soir et la nuit par temps calme. Leur gîte est constitué par les anfractuosités de murs et de terriers où ils se gorgent sur des mammifères pouvant constituer le réservoir pour certaines espèces de leishmanies.

Les symptômes comprennent la fièvre, l'amaigrissement, l'anémie, l'hépatomégalie (gros foie) et la splénomégalie (grosse rate).

Source : Outbreak News Today.