Epidémie de salmonellose à Salmonella Agona en Norvège Médecine des voyages

Publié le 29 nov. 2022 à 17h49

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Plus de 30 personnes sont tombées malades en Norvège ce mois-ci dans le cadre d'une épidémie de salmonellose. L'Institut norvégien de santé publique (FHI) a indiqué que 31 personnes étaient malades au mois de novembre dans le cadre de l'épidémie nationale à Salmonella Agona et que 13 avaient été hospitalisées. Elles sont âgées de 1 à 84 ans, avec une médiane de 31 ans, et 18 d'entre-elles sont des femmes.

Les personnes malades vivent principalement dans le Vestland et le Viken, mais aussi dans le Telemark og Vestfold, l'Innlandet, le Trøndelag, le Troms og Finnmark, le Møre og Romsdal et Oslo. Il est donc probable qu'elles aient été infectées par un produit alimentaire distribué dans tout le pays. Elles sont maintenant interrogées pour évaluer si elles peuvent avoir une source commune d'infection.

Salmonella Agona est un type de Salmonella rare en Norvège et en Europe.

Rappels sur la salmonellose :

La plupart des personnes infectées par Salmonella développent de la diarrhée, de la fièvre et des crampes d'estomac 6 heures à 6 jours après avoir été exposées à la bactérie. La maladie dure généralement de 4 à 7 jours et la plupart des personnes se rétablissent sans traitement. Chez certaines personnes, la maladie peut être si grave que le patient doit être hospitalisé. L'infection à Salmonella peut se propager des intestins à la circulation sanguine, puis à d'autres parties du corps.

Les enfants de moins de 5 ans, les adultes de 65 ans et plus et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie grave.

Source : Food Safety News.