L'activité explosive du volcan Fuego au Guatemala se poursuit Médecine des voyages

Publié le 30 déc. 2022 à 09h30

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Centre d'information sur les cendres volcaniques (VAAC) de Washington a lancé un avertissement concernant l'activité du Volcán de Fuego au Guatemala.

Le volcan continue d'émettre des explosions quasi-continues, faibles à modérées, parfois riches en cendres, à intervalles réguliers de 3 à 5 par heure. Les hauteurs du panache de cendres varient entre 4 500 m et 4 900 m d'altitude et s'étendent sur environ 30 kilomètres à l'est et au nord-est du volcan.

Une grande partie du matériel incandescent éjecté l'est à quelques centaines de mètres au-dessus du cratère, provoquant des avalanches incandescentes faibles à modérées vers les Bocas de Ceniza et Santa Teresa et Honda.

Des chutes de cendres sont signalées à Panimaché I, Morelia, Santa Sofía, El Porvenir, Finca Palo Verde, Yepocapa et d'autres zones dans cette direction. En raison de la direction du vent à différentes hauteurs, il existe une probabilité de chute de cendres dans les communautés situées à l'est et au nord-est du volcan, comme Alotenango, San Sebastian, San Miguel Dueñas, Cuidad Vieja et d'autres dans cette direction.

 Sources : Volcano Discovery ; Instituto Nacional de Sismología, Vulcanología, Meteorología e Hidrología (INSIVUMEH).