Cas fatals de leishmaniose cutanée signalés au Mato Grosso, Brésil Médecine des voyages

Publié le 25 fév. 2023 à 12h21

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Brésil, depuis le début de l'année [2023], 2 personnes sont décédées de leishmaniose viscérale à Rondonópolis au Mato Grosso, à 218 km de Cuiabá, selon le secrétariat municipal de la santé. Les 2 victimes sont des hommes dont un âgé de 54 ans, domicilié dans la municipalité, et l'autre de 52 ans, de Nova Brasilândia, à 223 km de la capitale. Un 3e décès est en cours d'investigation, il s'agit d'un patient âgé de 32 ans, qui vivait à Vila Paulista et est décédé la semaine dernière [semaine du 13 février 2023]. 

Selon le Secrétariat de la santé, la ville est considérée comme endémique pour la maladie, ce qui signifie qu'elle peut toucher l'ensemble de la population.

Rappel sur la leishmaniose viscérale :

Les leishmanioses sont des parasitoses dont l'agent pathogène est un protozoaire flagellé du genre Leishmania. Il s'agit d'une zoonose, transmise de vertébré à vertébré par un moucheron hématophage, le phlébotome. Les phlébotomes piquent surtout le soir et la nuit par temps calme. Leur gîte est constitué par les anfractuosités de murs et de terriers où ils se gorgent sur des mammifères pouvant constituer le réservoir pour certaines espèces de leishmanies.

Les symptômes comprennent la fièvre, l'amaigrissement, l'anémie, l'hépatomégalie (gros foie) et la splénomégalie (grosse rate).

Source : ProMED.