Quel est le poids des helminthiases "telluriques" au Brésil

medecinedesvoyages.net

La schistosomiase

La schistosomiase est présente dans la plupart des États du Brésil, mais principalement dans les régions du Nord-Est et du Sud-Est. Les États d'Alagoas, Bahia, Pernambuco, Rio Grande do Norte, Paraíba, Sergipe, Espírito Santo, Maranhão et Minas Gerais sont endémiques, avec une transmission établie. Entre janvier 2010 et octobre 2022, plus de 10,7 millions de tests ont été effectués dans ces régions endémiques du Brésil, et des œufs de Schistosoma mansoniont été détectés dans 410 654 (3,8 %) des échantillons de selles examinés. Il y a également eu 23 333 (0,2 %) cas d'infections sévères. Au cours de la même période, 2 389 hospitalisations et 6 130 décès ont été enregistrés, soit une moyenne de 472 décès par an.

Helminthes transmissibles par le sol

Les helminthes transmissibles par le sol sont répandus dans tout le pays, principalement dans les zones rurales et à la périphérie des centres urbains.

Les enfants âgés de 5 à 14 ans constituent un groupe à risque important pour les infections. En outre, ces parasitoses touchent la population qui est fréquemment exposée à de l'eau ou à des sols contaminés, souvent sans être sensibilisée aux bonnes habitudes d'hygiène. Selon les données de la dernière enquête nationale de prévalence, réalisée entre 2010 et 2015, 197 564 écoliers ont été examinés et 5 192 (2,7 %) cas d'ankylostomiase, 11 531 (6 %) cas d'ascaridiose et 10 654 (5,4 %) cas de trichuriase ont été recensés. Les prévalences les plus élevées ont été observées dans les régions du Nord et du Nord-Est.

Rappels

Les bilharzioses

Les bilharzioses ou schistosomoses sont des affections parasitaire tropicales due à des dues à des vers trématodes (vers plats) du genre Schistosoma qui vivent dans le système vasculaire veineux. S. mansoniresponsable des bilharzioses intestinales et parfois hépatospléniques se rencontre en Afrique intertropicale, dans le delta du Nil, sur la côte Est de Madagascar, dans l'archipel des Caraïbes (en France, dans les Antilles, la transmission est actuellement interrompue), en Amérique du Sud (Venezuela, Suriname, Brésil).

Pour les voyageur les la prévention repose sur le respect des règles suivantes :

  • Pas de baignade en eau douce, même en rivière, surtout si le courant est faible, ni de marche pieds nus dans l'eau. La baignade en eau de mer et dans les piscines chlorées est sans danger.
  • Port de pantalons serrés aux chevilles et de bottes si le passage dans l'eau est inévitable
  • Si un passage dans l'eau n'a pas pu être évité ou en cas d'exposition accidentelle, un séchage vigoureux à l'aide d'une serviette peut aider à empêcher les parasites de pénétrer dans la peau. Ce geste seul ne suffit pas cependant à prévenir la bilharziose.
  • Boire de l'eau potable (eau filtrée, eau portée à ébullition une minute) car, bien que la schistosomiase ne soit pas transmise par l'ingestion d'eau contaminée, si la bouche ou les lèvres entrent en contact avec de l'eau contenant les parasites, on peut être infecté. Les agents chimiques de traitement de l'eau à usage individuel ne sont pas efficaces pour la prévention de la bilharziose.
  • Il est important de signaler les comportements à risque au médecin traitant au retour de voyage et a fortiori en cas de manifestations cliniques.

La meilleure façon d'éviter de contracter l'ascaridiose et la trichuriase consiste à :

  • Se laver les mains ;
  • Éviter d'ingérer de la terre susceptible d'être contaminée par des matières fécales, y compris lorsque des matières fécales, des eaux usées sont utilisés pour fertiliser les cultures.
  • Laver, éplucher ou faire cuire tous les légumes et fruits crus avant de les manger, en particulier ceux qui ont été cultivés dans un sol fertilisé avec du fumier.

La meilleure façon d'éviter une infection par l'ankylostome est de ne pas marcher pieds nus dans les zones où l'ankylostome est fréquent et où le sol peut être contaminé par des matières fécales humaines. Il faut également éviter tout contact cutané avec ce type de sol et éviter de l'ingérer.

Source : Outbreak News Today

Pages associées