Au Nouveau Mexique, six cas d'infection à hantavirus dont deux décés signalés cette année

medecinedesvoyages.net

Au Nouveau-Mexique, les autorités sanitaires de l'État du Nouveau-Mexique signalent six cas de syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH), dont deux décès depuis le début de l'année 2023.

Les personnes concernées résidaient dans les comtés de McKinley, San Juan et Taos. Les quatre patients survivants ont tous été hospitalisés et ont eu besoin d'oxygène ou de soins intensifs avant de pouvoir rentrer chez eux.

Fin 2021, 850 cas de maladie à hantavirus avaient été signalés aux États-Unis depuis le début de la surveillance en 1993. Il s'agit de cas confirmés en laboratoire qui comprennent le SHP et les infections à hantavirus non pulmonaires. Le Nouveau-Mexique a signalé 119 cas au cours de cette période, dont 51 décès (43 %).

L’infection est due au virus Sin Nombre. Au Nouveau-Mexique, les souris sylvestres [Peromyscus maniculatus] sont les principaux porteurs de l'hantavirus Sin Nombre. Le virus se trouve dans les excréments et l'urine des souris.

Rappels sur les Hantavirus du Nouveau Monde

Le syndrome pulmonaire à hantavirus est une maladie pulmonaire grave causée par un hantavirus, virus appartenant à la famille des Bunyaviridae_._Les symptômes surviennent généralement 2-4 semaines après l'exposition au virus. Les premiers symptômes sont la fatigue, la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête. Puis 1à 5 jours après le début des symptômes se produit le syndrome pulmonaire à hantavirus qui associe toux et difficulté à respirer.
Il n'y a pas de traitement spécifique ni de vaccin.

L'animal réservoir est un rongeur dont l'espèce varie selon les régions du monde. L'homme est un hôte accidentel de ces virus qui peuvent être transmis par inhalation d'aérosols contaminés par les excréments ou l'urine des rongeurs infectés ou par contact direct avec les rongeurs infectés vivants ou morts ou avec les matières fécales ou l'urine de ces rongeurs.

Recommandations pour les randonneurs :

  • Utilisez les sites désignés pour le camping ou la détention de jour.
  • Ne dormez pas au contact avec l'herbe.
  • Utilisez une tente avec un plancher, une fermeture éclair et sans trous.
  • Déplacez-vous sur des sentiers désignés. Ne vous aventurez pas dans les buissons et les prairies
  • Maintenez une bonne hygiène des mains et des aliments.
  • Consommez de l'eau potable, en bouteille, bouillie ou désinfectée, et ne ramassez pas de fruits sauvages dans les zones où la présence de rongeurs est évidente.
  • Conservez les déchets dans des récipients fermés ; si nécessaire, les enterrer.
  • Conservez les aliments dans des récipients solides et fermés. Ne laissez pas les casseroles et les ustensiles à la portée des rongeurs.

Source : Outbreak News Today

Pages associées