En Iran, plusieurs cas d'intoxication au méthanol avec 15 décès Médecine des voyages

Publié le 29 juin 2023 à 20h35

Biographie

Médecin biologiste.

En Iran, dans la province d'Alborz, 15 personnes sont mortes et 180 personnes ont été intoxiquées et hospitalisées après avoir consommé de l'alcool de contrebande ont rapporté les médias d'État. La plupart des personnes hospitalisées sont sorties de l'hôpital, mais certaines sont devenues aveugles, tandis que d'autres subissent des dialyses après avoir souffert de lésions rénales.

L'Iran a interdit la production et la consommation de boissons alcoolisées après la révolution islamique de 1979. Depuis lors, l'alcool de contrebande et non réglementé a proliféré sur le marché noir, le méthanol étant souvent ajouté aux boissons pour remplacer l'éthanol à moindre coût.

Les autorités de la province d'Alborz ont arrêté six personnes et saisi plus de 6 000 litres d'alcool dans une usine de cosmétiques avant leur distribution.

L'institut médico-légal iranien a déclaré que 644 personnes étaient mortes après avoir consommé de "fausses boissons alcoolisées" au cours de l'année qui s'est achevée en mars, soit une augmentation de 30 % par rapport à la période précédente de 12 mois. En mai 2022, huit personnes sont mortes dans la ville portuaire de Bandar Abbas, dans le sud du pays, après avoir consommé de l'alcool de contrebande.

Rappels sur l'intoxication au méthanol :

L'alcool méthylique est utilisé comme substitut de l'éthanol dans un grand nombre de boissons alcoolisées frelatées dans de nombreuses régions du monde en développement. Le méthanol (alcool de bois) est produit à partir de la distillation destructive en bois. La formation de deux métabolites toxiques, le formaldéhyde et l'acide formique, provoque l'empoisonnement au méthanol.

L'apparition des symptômes varie entre 40 minutes et 72 heures après l'ingestion. Les signes cliniques peuvent inclure des maux de tête, vertiges, léthargie, une vision floue, une diminution de l'acuité visuelle, et une photophobie (sensibilité à la lumière). Un coma et des convulsions apparaissent dans les cas graves. Des décès ont été signalés après l'ingestion de 15 ml ou 3 cuillères à café d'une solution à 40 %. La consommation d'un volume plus faible peut provoquer une cécité.

Les complications neurologiques et ophtalmologiques sont les plus fréquentes et surviennent avec des taux sériques de méthanol supérieurs à 20 mg / dl. Le pronostic de l'empoisonnement au méthanol est en corrélation avec la quantité de méthanol consommé. La dose létale minimale de méthanol chez l'adulte est de 1 mg/kg de poids corporel.

La distribution illicite de boissons contenant du méthanol constitue un risque grave dans le monde entier.

Source : Alarabiya News