Le typhus des broussailles est en forte augmentation au Chili

medecinedesvoyages.net

La revue Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR) vient de publier un article décrivant l'épidémie de typhus des broussailles rapportées dans la Région de Los Lagos, au Chili, en janvier-février 2023.

Du 14 janvier au 14 février 2023, 36 cas de suspicion de typhus des broussailles ont été signalés dans la région de Los Lagos, dans le sud du Chili. Orientia spp. a été identifié par qPCR dans 28 cas (76%). Vingt-deux cas confirmés ont été contractés sur le lieu de résidence des patients et six ont été contractés au cours d'un voyage dans la région de Los Lagos. Il s’agissait d’une augmentation de près de 450% par rapport au nombre moyen de cas rapportés au cours des 8 années précédentes dans la région. La plupart des cas confirmés sont survenus chez des hommes (64,3 %) ; les deux tiers (67,9 %) sont survenus chez des adultes âgés de 18 à 50 ans (âge médian = 46 ans ; étendue = 8-71 ans). La présentation clinique typique comprenait de la fièvre (85,7 %), accompagnée de manifestations cutanées (escarre [100,0 %] ou éruption maculopapuleuse [89,3 %]), ainsi que des signes et symptômes non spécifiques, notamment des céphalées (85,7 %), des myalgies (78,6 %), des frissons (75,0 %) et des sueurs nocturnes (57,1 %). Parmi les patients pour lesquels des données de laboratoire étaient disponibles, les anomalies comprenaient une élévation des transaminases dans 96,0 % des cas (21 sur 22), de la protéine C-réactive dans 84,0 % des cas (16 sur 19), une thrombocytopénie dans 22,0 % des cas (cinq sur 23) et une leucopénie dans 30,0 % des cas (sept sur 23). Vingt-six patients (93,0 %) ont déclaré avoir été en contact avec de la végétation ou du bois de chauffage lors d'activités domestiques (42,0 %), professionnelles (30,0 %) ou de loisirs (19,0 %). Tous les patients ont reçu un traitement à la doxycycline et se sont rétablis sans complications.

Le typhus des broussailles était, jusqu'à récemment, presque exclusivement signalé dans certaines régions de l'Asie-Pacifique où il est causé par Orientia tsutsugamushi. Le typhus des broussailles a été récemment découvert dans le sud du Chili, sur une zone géographique de près de 2 000 km allant de la Région du Biobío, dans le centre du Chili, à la Terre de Feu, dans le sud. Des analyses moléculaires ont permis d'identifier une nouvelle espèce d'Orientia (Candidatus Orientia chiloensis) comme agent pathogène responsable. Les larves d'acariens trombiculidés du genre Herpetacarus seraient les vecteurs de la maladie.

Le typhus des broussailles au Chili présente une saisonnalité marquée, avec 97% des cas à ce jour survenant pendant les mois de l'été austral, de décembre à mars. Outre les facteurs climatiques, l'épidémie pourrait également être liée à une augmentation des activités de plein air après deux années de restrictions pandémiques, ainsi qu'à une sensibilisation croissante à la maladie, ce qui a entraîné une augmentation des tests et des déclarations. En cas de suspicion d'infection, un traitement par doxycycline doit être instauré sans délai pour éviter une maladie grave et des complications possibles, telles que la pneumonie, l'insuffisance rénale et la méningo-encéphalite.

Recommandations pour les voyageurs

L'exposition aux acariens trombiculidés est associée aux activités de plein air et touche les voyageurs qui font du camping ou du trekking. Pour prévenir l'exposition aux acariens, les voyageurs doivent éviter tout contact avec la végétation basse et le sol, porter des manches longues et des pantalons, et utiliser des insectifuges contenant du DEET.

Les médecins qui voient des voyageurs malades revenir de la région à risque identifiée au Chili doivent être sensibilisés à cette infection.

Source : Morbidity and Mortality Weekly Report

Pages associées