Les Émirats arabes unis signalent un cas d’infection à Coronavirus du Moyen Orient (MERS-CoV) sans contact avéré avec des cas humains ou avec des animaux

medecinedesvoyages.net

Le 10 juillet 2023, les Émirats arabes unis (EAU) ont notifié à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) un cas d’infection à Coronavirus du Moyen-Orient (MERS-CoV) chez un homme de 28 ans, non ressortissant émirati, résidant dans la ville d'Al Ain à Abu Dhabi.

Il s'est rendu à plusieurs reprises dans un centre médical privé entre le 3 et le 7 juin 2023, se plaignant de vomissements, de douleurs au flanc droit et de dysurie. Il a été hospitalisé le 8 juin. Le 13 juin, il était dans un état critique et a été transféré dans une unité de soins intensifs. Un prélèvement nasopharyngé réalisé le 21 juin s'est révélé positif pour le MERS-CoV le 23 juin 2023. Les 108 contacts identifiés, tous travaillant dans la santé, ont été suivis pendant 14 jours à partir de la dernière date d'exposition au patient atteint du MERS-CoV. Aucun cas secondaire n'a été détecté à ce jour.

Le cas ne présente aucune comorbidité connue, n'a aucun antécédent de contact avec des cas humains de MERS-CoV et n'a pas voyagé récemment en dehors des Émirats arabes unis. Le patient n'a pas d'antécédents connus de contact direct avec des animaux, y compris des chameaux dromadaires, ni de consommation de leurs produits crus.

Depuis juillet 2013, date à laquelle les Émirats arabes unis ont signalé le premier cas de MERS-CoV, 94 cas confirmés (y compris ce nouveau cas) et 12 décès ont été signalés aux EAU.

Rappel sur le MERS-CoV

Le MERS-CoV est une infection respiratoire virale causée par un coronavirus appelé coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV).

Au niveau mondial, le nombre total de cas confirmés de MERS-CoV signalés à l'OMS depuis 2012 est de 2605, dont 936 décès associés. La majorité des cas signalés sont survenus dans des pays de la péninsule arabique. En dehors de cette région, il y a eu une grande flambée en République de Corée, en mai 2015, au cours de laquelle 186 cas confirmés en laboratoire (185 en République de Corée et un en Chine) et 38 décès ont été signalés.

Les humains sont infectés par le MERS-CoV à la suite d'un contact direct ou indirect avec les chameaux dromadaires, qui sont l'hôte naturel et la source zoonotique de l'infection par le MERS-CoV. Le MERS-CoV a démontré sa capacité à se transmettre entre humains. Jusqu'à présent, la transmission interhumaine s'est produite parmi les contacts étroits et dans les établissements de soins.

Les infections par le MERS-CoV vont de l'asymptomatique ou des symptômes respiratoires légers à la maladie respiratoire aiguë sévère et au décès. La fièvre, la toux et l'essoufflement sont les symptômes typiques d'une personne atteinte du MERS-CoV. La pneumonie est fréquente, mais elle n'est pas toujours présente. Des symptômes gastro-intestinaux, notamment des diarrhées, ont également été signalés. Le virus semble provoquer des maladies plus graves chez les personnes âgées, les personnes dont le système immunitaire est affaibli et celles qui souffrent de maladies chroniques telles que les maladies rénales, le cancer, les maladies pulmonaires chroniques et le diabète. Une maladie grave peut provoquer une insuffisance respiratoire qui nécessite une ventilation mécanique et une assistance dans une unité de soins intensifs, ce qui entraîne une mortalité élevée (environ 35 % des patients atteints du MERS-CoV sont décédés).

Aucun vaccin ou traitement spécifique n'est actuellement disponible, bien que plusieurs vaccins et traitements spécifiques au MERS-CoV soient en cours de développement. Le traitement consiste en un soutien et dépend de l'état clinique du patient.

Recommandations pour le voyageur

À titre de précaution générale, toute personne visitant des fermes, des marchés, des étables ou d'autres lieux où se trouvent des dromadaires devrait appliquer des mesures d'hygiène générale, notamment se laver régulièrement les mains après avoir touché les animaux, éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche avec les mains, et éviter tout contact avec des animaux malades.

La consommation de produits animaux crus ou insuffisamment cuits, y compris le lait, la viande, le sang et l'urine est contre-indiquée. Les produits animaux traités de manière appropriée par cuisson ou pasteurisation peuvent être consommés sans danger, mais doivent également être manipulés avec précaution pour éviter toute contamination croisée avec des aliments non cuits.

Au retour d’un pays à risque, un MERS-CoV doit être suspecté chez tout patient présentant des signes respiratoires en cas de séjour dans les 14 jours précédant le début des signes cliniques. La prise en charge d’un cas suspect relève d’une procédure spécifique.

Source : Organisation mondiale de la santé

Pages associées