L'Algérie signale des cas humains et animaux d'infections par le virus du Nil occidental Médecine des voyages

Publié le 26 oct. 2023 à 00h00

Biographie

Médecin biologiste.

En Algérie, les autorités sanitaire ont déclaré à l’Organisation mondiale de la santé animale 6 foyers d'infection à virus du Nil occidental concernant des équidés. Le premier foyer a été identifié le 17 septembre 2023. Ces foyers sont localisés dans la Wilaya de Biskra (2 foyers), Batna (1 foyer) et El Oued (3 foyers). Les cas ont été confirmés par sérologie (présence d’anticorps de type IgM).

Par ailleurs, des sources locales en Algérie ont révélé que les services de santé de la wilaya de Batna ont récemment enregistré 11 cas humains confirmés de fièvre du Nil occidental et que plusieurs autres cas suspects attendent les résultats de l'Institut Pasteur. Des cas suspects de méningite due au virus du Nil occidental ont également été signalés début septembre dans les wilayas d'Ouled Djellal et de Biskra.

Rappel sur l'infection à virus West-Nile

L’infection à virus West Nile est une maladie à déclaration obligatoire transmise par les moustiques du genre Culex, actifs de juin à fin novembre. Ces moustiques sont endémiques dans l’Hexagone. Le réservoir naturel est constitué par les oiseaux et les moustiques.

Si dans 80 % des cas l’infection humaine à VWN est asymptomatique, dans 20 % des cas elle se manifeste par un syndrome pseudo grippal (fièvre, douleurs, maux de tête). Dans moins de 1 % des infections, des manifestations neurologiques (méningite à liquide clair, encéphalite ou méningo-encéphalite, polyradiculonévrite ou paralysie flasque aiguë) peuvent survenir. Ces formes neuro-invasives peuvent évoluer vers des séquelles voire un décès dans 7 à 9 % des cas.

Les mesures de prévention les plus efficaces contre ces pathologies sont la protection contre les piqûres de moustique et la lutte contre les gîtes larvaires.

Protection contre les piqûres de moustiques : Les mesures de prévention les plus efficaces pour se prémunir des piqûres de moustiques sont :
Porter des vêtements couvrants et amples ;

  • Utiliser un répulsif cutané, conseillé par votre pharmacien, sur les zones de peau découvertes ;
  • Utiliser des moustiquaires sur les ouvertures (portes, fenêtres) si nécessaire ;
  • Dormir sous une moustiquaire ;
  • Utiliser des ventilateurs et éventuellement des climatiseurs (les moustiques n’aiment pas les endroits frais) ;
  • Utiliser des diffuseurs électriques à l’intérieur des habitations ;
  • Utiliser des serpentins insecticides uniquement à l’extérieur.

Lutte contre les gîtes larvaires
Les femelles moustiques pondent leurs œufs dans des récipients et des réservoirs artificiels où l’eau peut stagner (même dans de très petites quantités d’eau pour les moustiques du genre Aedes). Supprimer et vider tous les endroits et objets pouvant retenir de l’eau de pluie permet donc d’empêcher les moustiques de pondre et de proliférer !

Pour limiter le développement des moustiques autour de son domicile, il convient donc de :

  • Couvrir les réserves d’eau avec une moustiquaire ou du tissu afin de les rendre hermétiques ;
  • Nettoyer les gouttières et caniveaux ;
  • Vider ou ranger tout récipient pouvant contenir de l’eau (astuce : remplir les coupelles de sable) ;
  • Éviter les dépôts sauvages de déchets.

Source : Organisation mondiale de la santé animale, Fundacion IO