Etats-Unis : épidémie multi-états d'infections à Salmonella Sundsvall liée à des melons cantaloup Médecine des voyages

Publié le 25 nov. 2023 à 20h35

Biographie

Médecin biologiste.

Aux Etats-Unis, au 24 novembre, 99 personnes ont été confirmées infectées par la souche de Salmonella Sundsvall à l'origine d'une épidémie multi-états en lien avec la consommation de melons cantaloup. Cela représente une augmentation de 56 personnes depuis l'avis d'épidémie initial émis le 17 novembre par les Centers for Disease Control and Preventio(CDC). Deux personnes sont décédées. Sur les 77 personnes pour lesquelles des informations sont disponibles, 45 ont été hospitalisées. Les malades sont répartis dans 32 États.

Les autorités canadiennes enquêtent sur une épidémie connexe. Au 22 novembre, 26 cas d'infections à Salmonella ont été confirmés en laboratoire dans le cadre de cette épidémie qui s'étend sur six provinces canadiennes. Six patients ont été hospitalisés.

Dans les deux pays, les malades sont âgés de moins de 1 an à 100 ans. Les personnes sont tombées malades entre la mi-octobre et la mi-novembre. D'autres infections à Salmonella font l'objet d'une enquête dans les deux pays et d'autres maladies associées à ces foyers devraient être confirmées.

Selon le CDC, aux États-Unis, le nombre de malades est probablement beaucoup plus élevé que le nombre actuel de patients, car il est fréquent que les gens ne consultent pas de médecin si les symptômes sont légers. En outre, en l'absence de tests spécifiques, les infections à Salmonella sont souvent diagnostiquées à tort comme d'autres maladies. Il peut s'écouler un mois, voire plus, avant que l'on puisse confirmer que des personnes malades font partie d'un foyer.

Les responsables de la santé publique interrogent les malades sur les aliments qu'ils ont consommés dans les jours précédant leur maladie. Sur les 33 personnes interrogées à ce jour aux États-Unis, 29 ont déclaré avoir mangé du melon cantaloup.

Des tests de laboratoire ont montré que certains melons étaient contaminés par des salmonelles. Certaines marques de melons entiers et de melons fraîchement coupés font l'objet de rappels aux États-Unis et au Canada. Les experts en sécurité alimentaire affirment que le lavage des cantaloups ne permet pas d'éliminer les agents pathogènes en raison de leur écorce rugueuse. En outre, les bactéries présentes à l'extérieur du fruit peuvent être entraînées dans la chair lors de la découpe.

Plusieurs rappels ont été effectués. La liste des produits rappelés est accessible ici.

Source : Food Safety News, Centers for Disease Control and Prevention