Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Le Haut Conseil de santé publique publie les mentions minimales obligatoires pour la publicité de plusieurs vaccins

Publié le 11 jan. 2010 à 09h13

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

MesVaccins.net.

Le Haut Conseil de santé vient de publier les mentions minimales obligatoires pour la publicité de plusieurs vaccins. Ces mentions sont valables pour tout média et hors média (affiche, site web, spots…) et toute modalité des messages (écrits, audiophoniques ou visuels). Elles doivent être incluses dans leur intégralité, sans modification d’ordre ou de contenu du texte, de façon lisible et audible. Les mentions minimales publiées sont les suivantes :

1. Pour les vaccins contre la grippe saisonnière Influvac®, Mutagrip® et Vaxigrip® :

Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination contre la grippe saisonnière :

  • Chaque année
  • Pour les personnes âgées de 65 ans et plus
  • Pour les personnes à risque élevé de complications de la grippe à partir de l’âge de 6 mois
  • Pour l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave
  • Pour plus d’information : www.hcsp.fr

2. Pour le vaccin contre la grippe saisonnière Gripguard®

Le Haut Conseil de la santé publique rappelle les recommandations générales de la vaccination contre la grippe saisonnière :

  • Chaque année
  • Pour les personnes âgées de 65 ans et plus
  • Pour les personnes à risque élevé de complications de la grippe à partir de l’âge de 6 mois
  • Pour l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave
  • Le vaccin contre la grippe Gripguard® ne peut être administré qu’aux personnes âgées de 65 ans et plus
  • Pour plus d’information : www.hcsp.fr

3. Pour le vaccin contre l'encéphalite à tiques Ticovac® Adultes ou Ticovac® Enfants

Le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas la vaccination contre l’encéphalite à tiques pour les personnes résidant en France. Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination contre l’encéphalite à tiques :

  • Pour les voyageurs séjournant en zone rurale ou forestière d’endémie, en Europe centrale, orientale et septentrionale
  • Du printemps à l’automne
  • La vaccination avec le vaccin Ticovac® peut être réalisée à partir de l’âge de 1 an
  • Pour plus d’information : www.hcsp.fr

4. Pour le vaccin dTP Revaxis®

Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite avec un vaccin dTP

  • En rappel d’une vaccination antérieure
  • Pour les personnes à partir de l’âge de 16 ans
  • A titre dérogatoire pour les enfants à partir de l’âge de 6 ans
  • Pour plus d’information : www.hcsp.fr

5. Pour le vaccin DTCaPHib Pentavac®

  • Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination des nourrissons contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les infections invasives à haemophilus influenzaeI b et contre l’hépatite B.
  • Le vaccin Pentavac® protège contre les cinq premières maladies mais pas contre l’hépatite B.
  • Pour plus d’information : www.hcsp.fr.

6. Pour le vaccin pneumococcique conjugué 13-valent Prevenar 13®, qui vient également de faire l'objet d'une recommandation spécifique :

Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination par le vaccin conjugué 13-valent contre le pneumocoque :

  • Chez tous les enfants de moins de 2 ans ;
  • Avec trois injections : à l’âge de 2 mois, 4 mois et 12 mois. Ce rappel à l’âge de 12 mois est essentiel ;
  • Pour la prévention des infections graves liées à certaines souches de pneumocoque, notamment les méningites ;
  • Si votre enfant n’a pas été vacciné selon ce schéma, parlez-en à votre médecin ;
  • Pour plus d’information : www.hcsp.fr

 Source : Haut Conseil de la santé publique.