Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Les nouveautés du calendrier de vaccination 2010 des adultes aux USA

Publié le 31 jan. 2010 à 20h25

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

MesVaccins.net.

Le nouveau calendrier vaccinal des adultes a été récemment publié aux USA par le Comité consultatif des immunisations (Advisory Committee on Immunization Practices, ACIP) des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Ce calendrier présente plusieurs changements :

1. Vaccination contre les papillomavirus

Prise en compte de la commercialisation, depuis octobre 2009, du vaccin anti-papillomavirus bivalent (CERVARIX). Ce vaccin constitue une nouvelle option ; il protège  contre les deux souches de papillomavirus associées à plus de 70 % des cas de cancer du col.  Cependant, il ne contient pas les deux types qui permettent de protéger contre les condylomes. Pour les femmes âgées de 19 à 26 ans, le vaccin bivalent ou le vaccin quadrivalent peuvent être utilisés. L'ACIP autorise également l'emploi ("permissive recommendation") du vaccin quadrivalent chez les hommes pour la prévention des condylomes, mais la question du rapport coût/efficacité de cette vaccination chez l'homme reste posée.

2. Vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (RRO)

Il est maintenant précisé que les adultes nés avant 1957 ont généralement été immunisés par la survenue de la maladie naturelle. De prochains textes préciseront quels adultes nés en 1957 ou après n'auront pas besoin d'une dose ou plus du vaccin RRO pour les valences rougeoleuse et morbilleuse.

Les groupes à risque de rougeole ou d'oreillons, incluant les adultes exposés à ces maladies lors d'une épidémie, les professionnels de santé, les étudiants et les voyageurs à l'étranger, devraient recevoir deux doses du vaccin RRO. Les professionnels de santé des établissements de santé nés avant 1957 devraient bénéficier de la vaccination RRO en cas de sérologie négative.

Les femmes sans antécédent documenté de vaccination contre la rubéole devraient recevoir une dose du vaccin RRO.

3. La vaccination contre l'hépatite A

Cette vaccination est recommandée aux personnes non vaccinées qui vont s'occuper d'enfants adoptés d'origine étrangère. En effet, plus de 99 % de ces enfants viennent de pays endémiques pour l'hépatite A, et ceux âgés de moins de cinq ans peuvent présenter une infection asymptomatique par le virus de l'hépatite A.

4. Vaccination méningococcique

Lorsque la vaccination méningococcique est indiquée, il est préférable d'utiliser le vaccin conjugué pour les adultes âgés de 55 ans ou moins. Pour les adultes âgés de 56 ans et plus, c'est le vaccin polyosidique non conjugué qui est recommandé. Pour les adultes qui ont déjà été vaccinés contre les infections à méningocoque, que ce soit avec le vaccin conjugué ou avec le vaccin non conjugué, un vaccin conjugué est recommandé pour une éventuelle revaccination.

5. Vaccination contre les infections à Haemophilus influenzae type b

Il n'existe plus de recommandation vaccinale contre les infections à Haemophilus influenzae type b au-dessus de l'âge de cinq ans. Pour les personnes non vaccinées splénectomisées (ablation de la rate), infectées par le VIH, atteintes de drépanocytose ou de leucémie, l'administration d'une dose de vaccin anti-Haemophilus n'est pas contre-indiquée mais elle n'est pas non plus recommandée.

Source : Centers for Desease Control and Prevention.