MesVaccins.net participe à la Semaine de la vaccination

Publié le 25 avr. 2012 à 14h43

Biographie

- Professeur agrégé du Val-de-Grâce, professeur invité à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 25 novembre 2021.

Du 21 au 27 avril 2012 se déroule la Semaine de la vaccination. Pour la sixième année consécutive en France, le ministère chargé de la santé et l'Inpes coordonnent cette manifestation qui mobilise les 26 agences régionales de santé (ARS) ainsi qu'un réseau de partenaires. Elle a pour objectif d'aider les Français à mieux comprendre les bénéfices individuels et collectifs de la vaccination pour se protéger contre certaines maladies infectieuses. Elle est aussi l'occasion d'informer les professionnels de santé des actualités et des enjeux du calendrier vaccinal pour chacun de faire le point sur ses vaccinations et, si besoin, de les mettre à jour.

Le Groupe d'études en préventologie (GEP), association à but non lucratif indépendante des laboratoires pharmaceutiques, s'est fixé pour objectif de santé publique d'améliorer la prévention des maladies par la création de nouveaux moyens de communication interactive utilisant l'informatique et internet, en s'adressant à la fois au grand public et aux professionnels de santé.

C'est ainsi que le GEP a mis en place une plate-forme d'information et de communication sur les vaccins et les voyages, disponible sur les sites MesVaccins.net et MedecineDesVoyages.net. Une double interface permet de délivrer des informations adaptées au grand public d'une part et aux professionnels de santé d'autre part. Cette plate-forme comprend des données structurées sur les vaccins disponibles ou ayant été disponibles en France ou à l'étranger, les maladies à prévention vaccinale, les actualités sur les vaccinations et les textes de référence en vaccinologie. Ces données contribuent au fonctionnement d'un nouveau carnet de vaccination électronique (CVE) intelligent, partagé et sécurisé.

Mis en place il y a maintenant un an, fin avril 2011, lors de la semaine de la vaccination, le CVE est un outil participatif d'information, d'éducation et d'application des recommandations vaccinales pour le patient, un système d'aide à la décision médicale pour le professionnel de santé et un logiciel métier pour les centres de vaccinations. L'objectif est de mieux vacciner, sans défaut ni excès.

La première étape du projet a consisté à programmer un système d'aide à la décision vaccinale comportant deux niveaux.

Un premier niveau détermine de manière très précise la liste des maladies contre lesquelles une vaccination est recommandée pour une personne donnée, selon son âge, son sexe, son état de santé, ses conditions de vie et de travail, son entourage et les paramètres d'un éventuel voyage. Des informations personnalisées sont disponibles sur la page de résultats. Le lecteur peut en observer le fonctionnement sur la page “Recommandations vaccinales” du site Mesvaccins.net ou sur le site MedecineDesVoyages.net.

Le deuxième niveau confronte les recommandations ainsi déterminées à l'historique des vaccinations, analyse le schéma de vaccination (nombre de doses et intervalles entre les doses, âge d'administration des doses, nature de la valence administrée et dosage en antigène), permettant ainsi d'établir un diagnostic vaccinal (à jour, pas à jour) et de déterminer la date de la prochaine échéance vaccinale. Un rappel est adressé au patient par courriel.

Le système expert détermine les recommandations vaccinales en temps réel (un nouvel avis du Haut Conseil de la santé publique est le plus souvent pris en compte en moins de 48 heures). Il repose sur la rédaction de règles formelles par un comité de 40 experts (le wiki-expert de MesVaccins.net). Ce système est efficient car il n'est pas nécessaire d'avoir des compétences particulières en informatique pour rédiger ces règles.

Le CVE de MesVaccins.net invente une nouvelle collaboration patient-professionnels de santé : médecins, pharmaciens, infirmiers et sages-femmes concourent à la validation sur preuve documentaire des vaccins pré-saisis par le patient. Le médecin traitant est le seul autorisé à valider le formulaire pré-complété par le patient (profil santé). Il dispose d'un tableau de bord des couvertures vaccinales de sa patientèle. Le système expert aide le pharmacien d'officine dans sa mission de délivrance des vaccins, mais aussi dans ses nouvelles missions de conseil et d'éducation du patient. L'accès au carnet, facile et anonyme pour les patients, est nominatif et sécurisé par la carte de professionnel de santé (CPS) pour les professionnels de santé. Le CVE est toujours disponible. Un professionnel de santé peut accéder en tout temps et en tout lieu à l'historique des vaccinations du patient, avec l'accord de celui-ci. C'est le patient qui décide ou non de partager son carnet avec un seul ou plusieurs professionnels de santé de son choix. Il reste maître de son CVE, qu'il peut à tout moment choisir de supprimer. Les données sont hébergées par une société qui possède l'agrément pour l'hébergement de données de santé délivré par le Ministère de la santé. Le système de CVE a été autorisé par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le numéro 1485378.

L'atteinte des objectifs de santé publique de MesVaccins.net passe par une large diffusion auprès de la population. L'approche institutionnelle a été privilégiée et se traduit maintenant par plusieurs partenariats.

Basé en Aquitaine, le GEP a noué des relations avec les acteurs institutionnels de la santé de cette région, notamment l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) des médecins libéraux d'Aquitaine, qui a financé l'accès des médecins libéraux de la région aux outils professionnels de MesVaccins.net, l'ARS Aquitaine, le Conseil général de la Gironde et plusieurs centres de vaccination (Centre médico-scolaire et Service interuniversitaire de médecine préventive et de santé de Bordeaux). MesVaccins.net est partenaire du site Télésanté Aquitaine.

Sur le plan national, le GEP a également bénéficié d'un soutien de l'Institut national d'éducation et de prévention pour la santé (INPES). Les outils interactifs de personnalisation des recommandations vaccinales du GEP sont ainsi proposés au grand public et aux professionnels de santé par un nombre croissant d'ARS, de conseils généraux et de mairies.

Une convention a été signée avec la Caisse nationale militaire de sécurité sociale (CNMSS), qui propose certains outils du GEP en marque blanche sur son site internet.

Le lancement du CVE dans environ 500 pharmacies a été organisé avec le soutien du groupement de pharmaciens d'officine PHR au cours de cette semaine de la vaccination. L'outil CVE a été tout particulièrement adapté aux conditions particulières de l'exercice professionnel dans les pharmacies d'officine. Après cette phase de test, le GEP souhaite proposer un accès égal au CVE à toutes les pharmacies d'officine en France. Le CVE est un outil adapté à l'exercice des nouvelles missions des pharmaciens dans le cadre de la loi “Hôpital, patients, santé et territoires” (HPST).

L'intégration du CVE aux logiciels métiers existants est essentielle pour éviter les doubles saisies. Le GEP mène actuellement une discussion avec certains éditeurs pour atteindre cet objectif.

Le GEP collabore également avec la Société de médecine des voyages (SMV) et avec Medscape France, un site d'information indépendant destiné aux médecins.

Le Ministère de la santé a par ailleurs fait connaître récemment, dans une dépêche de l'Agence France Presse, son intention de proposer un "programme national d'amélioration de la politique vaccinale 2012-2017". Ce programme propose notamment le développement "dans les meilleurs délais" d'un carnet de vaccination "dématérialisé", en lien avec le Dossier médical personnel (DMP). Le GEP a ainsi formalisé auprès de l'Agence des systèmes d'informations partagés de santé (ASIP santé) son intention d'intégrer le CVE au DMP.

Sur le plan international, l'initiative du CVE intelligent, partagé et sécurisé commence à être connue à l'étranger. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a référencé les outils de détermination des recommandations vaccinales et des conseils aux voyageurs du GEP. Une base de données structurée des vaccins commercialisés dans les pays de l'Union européenne est actuellement mise en place au bénéfice de l'European Centrer for Disease Prevention and Control (ECDC), agence européenne dont la mission est de contribuer à renforcer la protection contre les maladies infectieuses. Plusieurs pays ont fait connaître leur intérêt pour le CVE, qui pourrait constituer dans un proche avenir une solution pertinente et efficiente à la mise en place de registres nationaux de vaccination.