Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Epidémie d'hépatite A en France

Publié le 2 mar. 2010 à 17h52

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

MesVaccins.net.

L'institut de veille sanitaire investigue actuellement une épidémie d'hépatite A ; 55 cas ont été identifiés de novembre 2009 à février 2010 dans 18 départements métropolitains, la plupart chez des adultes. Les foyers les plus importants concernaient les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Atlantiques et le Lot.

L’hépatite A est une maladie d’origine virale, habituellement bénigne et asymptomatique chez le jeune enfant, mais entrainant plus souvent des signes cliniques chez l'adulte : fièvre et fatigue, signes digestifs et ictère (jaunisse). La fréquence des formes graves augmente avec l'âge. Environ 1500 cas d'hépatite A sont déclarés chaque année en France.

L'enquête a identifié comme origine probable de la contamination la consommation de tomates séchées importées surgelées de Turquie.  Il y aquelqies mois, une épidémie d'hépatite A liée à la consommation de tomates séchées a été rapportée en Australie (voir la nouvelle sur MesVaccins.net). Le lot incriminé dans l'épidémie française n'est plus distribué et le risque correspondant devrait donc disparaître. Cependant, la maladie pouvant aussi être transmise de personne à personne, la survenue d'autres cas d'hépatite A est possible. Le respect des règles d'hygiène individuelles, notamment le lavage des mains après avoir été à la selle et avant les repas, réduit le risque de contracter la maladie. La vaccination contre l'hépatite A est le moyen de prévention le plus efficace, deux doses à six mois d'intervalle conférant une immunité de très longue durée.