Rougeole en Mauritanie

Publié le 4 mar. 2010 à 20h08

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

MesVaccins.net.

Une épidémie de rougeole serait en cours depuis le mois de février à Boutilimit en Mauritanie. Environ 50 malades auraient été placés en quarantaine dans une maison privée de la ville. La rougeole aurait également été responsable de plus de 150 cas dont plusieurs décès dans le Trarza. La Cellule de communication du Ministère de la santé mauritanien a publié la mise au point suivante :

Une première campagne de rattrapage de la vaccination contre la rougeole des enfants âgés de 9 mois à 14 ans a été menée en 2004, et une deuxième campagne de vaccination des enfants âgés de 9 mois à 5 ans a été menée en 2008. Les couvertures vaccinales obtenues furent proches de 100 %. Il a été par ailleurs mis en place une stratégie de la surveillance de la rougeole basée sur la détection des cas suspects au laboratoire, avec une amélioration significative ces dernières années. Depuis lors, très peu des cas de rougeole ont été détectés et les décès liés à la maladie avaient totalement disparu.

Au cours de l’année 2009, 360 cas (dont 90 % d'adultes et d’adolescents) et deux décès ont été notifiés (soit une létalité de 0,6 %), 85 cas étant confirmés au laboratoire. Du 04 janvier au 11 février 2010, 215 cas ont été notifiés, en majorité des adultes, dont deux décès survenus sur des sujets fragilisés (une femme enceinte et un vieillard de 70 ans). L'atteinte des adultes reflète une bonne couverture vaccinale des enfants et un cumul de susceptibles chez les adultes qui n’ont jamais bénéficié de vaccination. Cette recrudescence de la rougeole n’est pas spécifique à la Mauritanie et concerne la sous-région (Sénégal, Mali, Guinée et Burkina Faso). Une campagne de vaccination et de suivi est planifiée pour 2010 afin de renforcer le contrôle de la rougeole.